Oeufs de Pâques

La tradition des œufs décorés que l’on offre le matin du dimanche de Pâques remonterait au XVème siècle en France. Avec la démocratisation du chocolat, les œufs de Pâques sont devenus des confiseries, dont les formes se sont ensuite diversifiées. En ce dimanche de fête très particulier les enfants auront donc la joie de chercher dans les jardins lapins, poules en chocolat et autres gourmandises.


Présentation

Les œufs de Pâques sont des oeufs spécialement décorés que l’on offre le matin du dimanche de Pâques.
Avant la démocratisation du chocolat, il s’agissait d’œufs naturels décorés par les enfants.
De nos jours, ce sont généralement des œufs comestibles faits en sucre ou en chocolat.
Les confiseries de Pâques ne se limitent d’ailleurs plus à la forme de l'œuf mais peuvent être de véritables sculptures de Chocolat et de sucre représentant des personnages ou des objets divers.

Le symbole de l’œuf

La tradition d’offrir des oeufs décorés, teints ou travaillés en tant que symboles de l'éclosion d'une vie nouvelle et de la fertilité serait antérieure au christianisme.
Dans les pays orthodoxes, les œufs symbolisent la résurrection du Christ et sa sortie du tombeau, comme le poussin sort de l'œuf.
Faits en bois ou en pierre polie, ils sont peints en rouge et décorés de motifs vifs. La tradition veut qu’on en échange avec ses proches le jour de Pâques, en se saluant par l'invocation "Christ est ressuscité !".

Origines

L'origine des œufs de Pâques serait liée à l'instauration du carême par l’Eglise catholique au IVème siècle.
Pendant cette période de quarante jours, il est interdit de consommer des œufs.
A la fin de ce temps de jeûne, les œufs les plus récents sont consommés tandis que les œufs les plus anciens accumulés pendant le carême sont décorés.

Histoire

La coutume des œufs de Pâques existait chez les chrétiens coptes dès la fin du Xème siècle.
Dès le XIIème siècle, dans de nombreux pays européens, les gens du peuple avaient l'habitude de s'échanger de simples oeufs bénis à l'église.
Les nobles vont adopter cette coutume en demandant à des peintres, des orfèvres et des graveurs de réaliser des œufs délicatement décorés de peintures, d'émaux ou de pierres précieuses.
En France, cette tradition serait apparue en Alsace au XVème siècle.
L’idée de dissimuler une surprise dans l'œuf daterait du XVIème siècle.
La tradition rapporte que Louis XIV faisait bénir de grandes corbeilles d'œufs dorés qu'il remettait aux courtisans et qu’à cette occasion, on offrait au roi le plus gros œuf du royaume pondu pendant la Semaine Sainte.
C’est au XVIIIème siècle en France qu'on commença à vider les oeufs frais pour les remplir de chocolat.

La distribution par les cloches

Chez les catholiques, les cloches cessent de sonner à partir du vendredi qui précède Pâques, en signe de deuil pour commémorer la mort du Christ.
Elles ne sonnent à nouveau qu’à la fin de la veillée de Pâques, qui précède le jour de Pâques proprement dit.
La tradition veut que les cloches ne sonnent plus car elles sont parties à Rome et qu’elles reviennent dans la nuit, chargées d'œufs de Pâques qu'elles déversent dans les jardins.
La tradition de distribution des œufs est différente en Alsace, en Allemagne, en Suisse et en Autriche. On dit que les œufs de Pâques sont apportés par le lièvre de Pâques (Osterhase). D’ailleurs, parmi les chocolats confectionnés à cette occasion, il n'y a pas de cloches, très peu de poules mais beaucoup de lapins sous toutes les formes imaginables.
La tradition veut que, le lendemain, les enfants se lancent dans la chasse aux œufs de Pâques, en recherchant les chocolats et sucreries cachées dans les jardins.

Date de création : 2007-04-06
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

Partager :
Twitter
Email

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU A propos de Gralon
Accéder au site complet
© Gralon 2011