L'Arc de Triomphe empaqueté : 5 choses à savoir sur ce projet

Depuis plusieurs jours, des cordistes s’affairent sur la Place de l’Étoile pour dérouler du tissu argenté tout autour de l’un des plus célèbres monuments parisiens. Cet étonnant empaquetage de l'Arc de Triomphe est l’oeuvre posthume de l'artiste plasticien Christo qui avait déjà emballé le Pont-Neuf en 1985. Voici 5 choses à savoir sur ce projet qui fait débat.


1- C'est le dernier projet de Christo

L'artiste plasticien Christo (1935-2020) est resté célèbre pour avoir emballé le Pont-Neuf en 1985, en collaboration avec sa femme Jeanne-Claude Denat de Guillebon.
Depuis longtemps déjà, il avait pour projet de faire la même chose avec un autre monument emblématique de la capitale, je veux bien sûr parler de l'Arc de Triomphe !
Malgré la disparition de l'artiste, qui s'est éteint le 31 mai 2020 à New York, ce projet d’Arc de Triomphe empaqueté est toujours d'actualité et commence à prendre forme depuis le 12 septembre 2021.



2- Il a été retardé à cause de la pandémie

L'empaquetage de l'Arc de Triomphe tel que l'avait imaginé Christo était initialement prévu pour l'automne 2020.
Il a dû être reporté d'un an en raison de la pandémie de Covid-19.
Ni Christo (disparu en mai 2020) ni son épouse Jeanne-Claude (décédée en 2009) ne verront cet Arc de Triomphe empaqueté qu’ils avaient imaginé dès 1961 !
C'est leur neveu Vladimir Yavachev qui a mené à bien ce projet, car cette œuvre posthume était l'un de leurs rêves les plus chers !

3- Il nécessite l'intervention de 95 cordistes

L'empaquetage de l'Arc de Triomphe est un chantier d'envergure, qui a été entamé depuis plusieurs semaines et qui implique en tout près de 1200 personnes.
Mais, depuis le dimanche 12 septembre, ce projet est entré dans sa phase finale, la plus spectaculaire.
Pas moins de 95 cordistes ont commencé à travailler sur le monument pour dérouler de lourds rouleaux de tissu sur toute sa surface.



Il ne faudra pas moins de 25.000 mètres carrés de tissu argenté pour donner vie à cet Arc de Triomphe empaqueté imaginé par Christo. Le monument sera ensuite ceinturé d'une corde rouge.
Cette œuvre éphémère restera en place jusqu'au 3 octobre et pourra être admirée sous tous les angles depuis la place de l'Étoile qui sera piétonnisée pendant les trois week-ends à venir.

4- Il est très controversé

Depuis que l'Arc de Triomphe a commencé à être emballé de tissu, les réactions ne se sont pas fait attendre sur les réseaux sociaux.
Certains internautes n'ont pas hésité à qualifier cet empaquetage de sac poubelle ou de plastique infâme autour du célèbre monument.
Alors même que cette œuvre posthume n'a pas encore été inaugurée (l'inauguration étant prévue pour le samedi 18 septembre), elle a déjà fait couler beaucoup d'encre et suscité de vives réactions.

5- Il est autofinancé

Sur la question du financement, que les contribuables français se rassurent : l'empaquetage de l'Arc de Triomphe ne leur coûtera pas un centime !
En effet, Christo et son épouse Jeanne-Claude n'ont jamais travaillé sur commande et n'ont jamais accepté de sponsors.
Leurs œuvres in situ sont éphémères et toujours autofinancées, grâce notamment à la vente de dessins préparatoires.
Le coût de ce projet s'élève à 14 millions d'euros, mais la somme a été rassemblée grâce à des ventes aux enchères d'œuvres réalisées ou achetées par Christo.
Par ailleurs, le Centre des monuments nationaux qui gère l'Arc de Triomphe continuera d'engranger des recettes puisque le monument va rester ouvert en continu durant le chantier.
Au-delà de la controverse que ce projet a déjà suscitée, une question cruciale reste en suspens à quelques jours de l’inauguration : les visiteurs seront-ils emballés par le résultat



Date de création : 2021-09-15
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2022