Joaillerie : 5 choses à savoir sur les diamants de synthèse

C'est une petite révolution dans le monde de la joaillerie depuis que la marque danoise Pandora, spécialisée dans les bijoux fantaisie, a annoncé qu'elle renonçait aux diamants issus des mines pour des raisons éthiques. Elle utilisera désormais des diamants synthétiques à la place des pierres naturelles. Mais connaissez-vous bien les diamants de synthèse fabriqués en laboratoire Voici 5 choses à savoir sur ces pierres artificielles qui bousculent le secteur.


1- Ils ont été inventés en 1954

Les diamants de synthèse sont des diamants fabriqués artificiellement en laboratoire.
Leur fabrication a été rendue possible grâce au chimiste et physicien américain Tracy Hall.
Alors qu'il était salarié de General Electric, il a inventé une machine permettant de reproduire artificiellement les conditions dans lesquelles naissent les vrais diamants.
Il suffit d'un peu de graphite que l'on soumet à une forte chaleur et à une énorme pression pour créer ces précieux cristaux !
Une autre méthode à basse température a aussi été développée au début des années 2000 et donne des résultats impressionnants.

2- Ils ont conquis l'industrie puis la joaillerie

Les premiers diamants de synthèse fabriqués en laboratoire n'étaient pas des pièces de joaillerie mais de petits cristaux adaptés à des applications industrielles.
C’est pourquoi on les a d'abord utilisés sur des outils de coupe, des scalpels, des têtes de forage ou des coiffes de missile.
Il a fallu attendre le milieu des années 1990 pour que les premiers diamants synthétiques arrivent en joaillerie.
C'est à partir de 2010 qu'ils ont véritablement gagné du terrain dans le secteur de la joaillerie.
En France, le joaillier Courbet en a fait spécialité, pour répondre à la demande des nouvelles générations sensibles aux conditions d'extraction des pierres naturelles (travail des enfants et conflits).

3- Ils sont indissociables des vrais à l'œil nu

Les diamants de synthèse présentent les mêmes propriétés chimiques, physiques et optiques que les diamants naturels extraits des entrailles de la Terre.
C'est pourquoi, à l'œil nu, il est impossible de distinguer un véritable diamant d'un diamant synthétique.
En joaillerie, la qualité d'un diamant naturel est évaluée selon quatre critères appelés "les quatre C" :
• Color : la couleur
• Clarity : la pureté
• Cut : la taille
• Carat : le poids.
Désormais, la même classification s'applique également aux diamants artificiels.
Il faut toutefois savoir que la taille des diamants synthétiques ne peut pas rivaliser avec celle des pierres naturelles.
Le plus gros diamant de synthèse fabriqué à ce jour pèse 9 carats et a été vendu 450.000 €. Mais il est loin du record du Golden Jubilee, le plus gros diamant taillé du monde qui pèse 545,67 carats et appartient au roi Rama IX de Thaïlande !

4- Leur production progresse un peu plus chaque année

Les diamants de synthèse ont de quoi séduire les nouvelles générations. Non seulement leur production est en théorie illimitée, contrairement aux diamants naturels de plus en plus rares, mais ils affichent aussi un prix imbattable !
Le diamant de laboratoire est en effet 30 à 40% moins cher qu'un diamant naturel.
En 2020, la production de diamants artificiels a dépassé les 6 millions de carats, contre 350.000 carats en 2015.
Ce n'est pas encore suffisant pour bouleverser le marché des diamants naturels qui s'élève à 111 millions de carats.
Cependant, le marché traditionnel des diamants naturels diminue de 5% chaque année depuis 2017 selon le cabinet Bain&Company.

5- Ils sont plus éthiques mais pas forcément plus écologiques

Cette technologie offre des diamants plus éthiques à des prix imbattables. Mais la production de diamants de synthèse n'est pas plus écologique car elle est très gourmande en énergie.
Pour les fabriquer, on utilise une graine de vrai diamant dans des réacteurs à haute température (à 5.500°C) qui tournent pendant trois à quatre semaines avant d’être refroidis avec beaucoup d’eau...
Si vous cherchez des pierres vraiment écologiques, vous devez vérifier la méthode de fabrication (à basse température) et la source d'énergie utilisée (énergie solaire ou hydraulique de préférence).

Date de création : 2021-07-22
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2021