Mariage : quelles sont les formalités pour se marier ?

Un mariage civil est une union légale entre deux personnes qui nécessite de suivre une procédure particulière. Avant de pouvoir vous dire oui devant le maire, vous devrez accomplir un certain nombre de démarches administratives. Nous vous proposons de découvrir les 5 formalités incontournables à effectuer pour se marier.


1- Choisissez le lieu du mariage

La première des formalités pour se marier consiste à choisir la mairie où se déroulera votre mariage civil.
Un mariage civil peut se tenir dans la mairie de la commune où l'un des futurs mariés a des liens durables, c'est-à-dire :
• la commune où au moins l'un des futurs époux a son domicile
• celle où l'un des époux réside depuis au moins 1 mois
• celle où l'un des parents des futurs époux a sa résidence, principale ou secondaire.
Les maires acceptent généralement de marier civilement dans leur commune les personnes qui y possèdent une résidence secondaire ou de la famille qui y réside.
Dans tous les cas, rapprochez-vous de la mairie pour indiquer votre intention de vous marier.
À noter : si vous voulez conclure un mariage civil à l'étranger, vous devez vous rendre à l'ambassade ou au consulat.

2- Choisissez la date du mariage

Une fois que vous avez choisi la commune où se déroulera votre mariage civil, rendez-vous à la mairie pour retirer votre dossier de mariage et choisir la date de la cérémonie. Renseignez-vous au préalable pour savoir si devez prendre rendez-vous.
Le choix de la date de la cérémonie est la deuxième formalité incontournable pour se marier.
Mais attention : avant de choisir une date en accord avec la mairie, renseignez-vous également sur les disponibilités du lieu (salle ou restaurant) où se tiendra la réception.
Si vous souhaitez vous marier religieusement, vous devez d'abord être marié civilement.
Sachez qu'il n'y a pas de délai à respecter entre le mariage civil et le mariage religieux. Cela signifie que rien ne vous empêche de vous marier civilement quelques jours voire quelques mois avant votre mariage religieux.
À noter : même si vous avez hâte de vous marier et que vous voulez convoler en justes noces le plus vite possible, sachez que vous devrez attendre au moins 10 jours après le dépôt de votre dossier de mariage et la publication des bans.

3- Choisissez vos témoins

Une autre des formalités pour se marier est le choix des témoins.
En effet, un mariage civil doit obligatoirement être célébré en présence d'au moins 2 témoins (un par marié).
Chaque marié a droit à deux témoins au maximum, soit quatre témoins en tout. Les témoins doivent être âgés de 18 ans ou plus. Lors de la cérémonie, ils auront pour rôle de signer le registre d'état civil.
À noter : si vous avez du mal à choisir vos témoins parmi vos proches, sachez que vous pouvez choisir des témoins différents pour la cérémonie civile et pour la cérémonie religieuse.
En l'absence de témoins, le personnel de la mairie peut faire office de témoins.

4- Préparez votre dossier de mariage

La principale formalité administrative pour se marier consiste à retirer, compléter et déposer un dossier de mariage.
Pour chacun des époux, vous devez fournir les pièces justificatives suivantes :
• une pièce d'identité en cours de validité, par exemple une carte d'identité ou un passeport
• une copie intégrale de l'acte de naissance datant de moins de 3 mois ou de moins de 6 mois si elle a été délivrée dans un DOM-TOM ou par un consulat
Ce document n'est pas nécessaire si l'un des futurs mariés célèbre son mariage dans la commune de son lieu de naissance.
• un justificatif de domicile
• un certificat du notaire si vous avez conclu un contrat de mariage
• une attestation sur l'honneur de célibat ou de non-remariage
• la liste des témoins du mariage, indiquant leur nom, prénoms, date et lieu de naissance, profession et domicile respectifs avec une copie de la pièce d'identité de chacun.
• si l'un des futurs époux est divorcé, un extrait d'acte de naissance ou un extrait d'acte de mariage mentionnant le divorce ou une copie du jugement de divorce
• si l'un des deux époux est veuf, un acte de décès de l'ancien conjoint ou son acte de naissance
Si l'un des deux futurs époux est étranger, vous devrez fournir les pièces complémentaires suivantes :
• un acte de naissance délivré par les autorités du lieu de naissance. L'acte doit être traduit en français par un expert assermenté ou doit être plurilingue. Il doit être légalisé ou apostillé et doit dater de moins de 6 mois au moment du dépôt du dossier de mariage.
• un certificat de coutume délivré par une autorité étrangère
• un certificat de capacité matrimoniale ou un certificat de célibat délivré par l'autorité étrangère
• la liste du ou des traducteur(s) avec une photocopie de leur pièce d'identité.
Une fois que toutes les pièces nécessaires ont été réunies et que le dossier est complet, les deux époux doivent se rendre en personne à la mairie, munis de leur pièce d'identité, pour déposer le dossier de mariage.
En règle générale, il est recommandé de déposer le dossier de mariage 2 mois avant la date fixée pour la cérémonie. Vous devrez le déposer au minimum 15 jours avant la cérémonie afin de respecter le délai entre la publication des bans et la célébration du mariage.
Une fois que votre dossier a été déposé, l'officier d'état civil peut décider de vous recevoir ensemble ou séparément dans le cadre d'une audition. Cette audition, facultative, permet de s'assurer que chacun des époux consent au mariage de manière libre et éclairée.

5- Attendez la publication des bans

La dernière des formalités pour se marier est la publication des bans. Cette formalité obligatoire permet d'informer le public du projet de mariage.
En pratique, la publication des bans consiste à apposer une affiche aux portes de la mairie où le mariage va être célébré pendant les 10 jours précédant le mariage.
L’objectif est d'informer le public du projet de mariage afin que des personnes puissent éventuellement formuler leur opposition à cette union, en particulier si elles ont connaissance de faits pouvant entraîner la nullité du mariage (par exemple, l'absence de consentement d'un des futurs époux ou le caractère fictif de cette union).

Date de création : 2022-04-12
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2022