Internet en France : la fracture numérique en chiffres

Saviez-vous que près d'un Français sur cinq ne sait pas se servir d'Internet Ces personnes sont victimes de ce que l'on appelle "la fracture numérique". Nous vous proposons de découvrir l'étendue de cette fracture numérique en chiffres et les mesures que le gouvernement prévoit de prendre pour y remédier.


C'est quoi, la fracture numérique ?

La fracture numérique désigne les inégalités d'accès aux technologies numériques.
Ces inégalités sont parfois liées à l'outil (l'absence de réseau ou de matériel pour se connecter), mais aussi à l'usage (l'incapacité des personnes à s'en servir).
Par conséquent, pour remédier à ce problème, il ne suffit pas d'équiper les personnes en ordinateurs et en connexion Internet. Il faut aussi les former pour leur apprendre à s'en servir.

Quel est le principal problème ?

Alors que les services publics sont de plus en plus dématérialisés, la fracture numérique est un frein majeur pour toutes les démarches en ligne.
Avoir accès à Internet est désormais indispensable pour payer ses impôts, inscrire ses enfants à des activités sportives ou même acheter un billet de train à un tarif préférentiel…
Selon un rapport présenté en janvier 2019 par le Défenseur des droits, Jacques Toubon, 12% des usagers abandonnent leurs démarches administratives car ils sont découragés par les dysfonctionnements, les problèmes techniques, les délais d'attente, ou tout simplement impressionnés par l'outil Internet...

Quelle est l'étendue de cette fracture ?

Toujours selon ce rapport présenté en janvier 2019 :
=> 541 communes sont classées en zones blanches en France.
Cela signifie que ces territoires ne sont pas desservis en connexion téléphonique ou Internet. Il faut en outre y ajouter celles qui se trouvent dans des "zones grises", où la qualité du réseau ne permet pas toujours de réaliser les démarches, en raison de temps d'attente trop élevés. Selon le rapport, la France est le pays où le débit réel est le plus bas dans l'Union européenne.
=> 500.000 Français sont privés d'Internet
Pour des raisons géographiques ou financières, environ 500.000 Français n'ont tout simplement pas accès à Internet chez eux. Le problème est d'autant plus grave que les territoires où ces personnes résident sont par ailleurs enclavés.
=> 13 millions de personnes sont éloignées du numérique et 6,7 millions de Français ne se connectent jamais à Internet. Ce chiffre est très élevé, en comparaison des 20 millions de foyers fiscaux qui ont déclaré leurs revenus en ligne.
=> le smartphone est le premier outil de connexion à Internet, mais entre 3 et 4 personnes sur 10 disent ne pas savoir s'en servir.
=> au total 18% des adultes n'utilisent jamais d'outils numériques ou se retrouvent bloqués en cas de difficulté. Près d'un adulte sur cinq en France n'a pas accès à Internet ou ne sait pas utiliser un ordinateur ou un smartphone.

Qui sont les exclus du numérique ?

Le rapport du Défenseur des droits de janvier 2019, révèle aussi les 3 catégories de population les moins connectées.
Les personnes non diplômées font partie des victimes de la fracture numérique, avec un taux de connexion de 54%, contre 94% pour les diplômés du supérieur.
Les seniors de plus de 70 ans sont eux aussi exclus du numérique, avec un taux de 57%, contre 85% pour le reste de la population.
Enfin, les moins connectés, suggère le Défenseur des droits, sont les sans-abris, même si aucune donnée chiffrée n'existe.
Dans ce domaine, les facteurs de discrimination sont nombreux :
=> les zones rurales sont particulièrement défavorisées, car moins bien couvertes en 4G et moins équipées en smartphones
=> l'âge est également déterminant puisque les 70 ans et plus n'ont qu'un usage limité d'Internet, alors que les jeunes de 18 à 24 ans l'utilisent quotidiennement
=> les diplômes et le niveau de vie influent aussi sur le degré de compétence dans la pratique numérique

Quelles mesures contre ces inégalités ?

Pour réduire cette disparité territoriale et générationnelle en matière de numérique, le gouvernement a prévu de lancer le Pass numérique à l'automne prochain.
Il permettra à toutes les personnes qui le souhaitent de bénéficier de 10 à 20 heures de formation autour des outils numériques.
Pour réduire la fracture numérique, le gouvernement a également prévu de sensibiliser les agents publics comme ceux de La Poste ou de Pôle Emploi à l'accompagnement des usagers.
Le gouvernement compte investir entre 75 et 100 millions d'euros pour former 1,5 million de personnes par an et toucher, au final, les 13 millions de Français peu à l'aise avec les outils du numérique.

Date de création : 2019-01-30
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2019