Le bouclier persan : une plante au feuillage violet

Connaissez-vous le bouclier persan  Cette plante étonnante ne passe pas inaperçue au jardin, en particulier en fin d'été quand son feuillage violet contraste avec les couleurs automnales. On vous explique comment cultiver cette vivace au feuillage spectaculaire.


Une vivace qui ne vient pas de Perse

Malgré son nom, le bouclier persan ou Strobilanthes dyerianus n'est pas originaire de Perse mais de Birmanie.
Il s'agit donc d'une plante frileuse que l'on cultive en annuelle ou que l'on doit rentrer à l'abri du froid dès que le thermomètre descend en-dessous de 12°C.
Si vous avez la chance d'habiter dans une région aux hivers doux, installez-la de préférence dans un massif où son feuillage sera du plus bel effet auprès d'autres plantes.
Dans les régions au climat plus froid, vous pouvez la cultiver en pot dans une véranda où sa beauté saura aussi se faire remarquer.

Un des plus beaux feuillages du monde naturel

Parmi les plantes du genre Strobilanthes, qui regroupe environ 400 espèces originaires des zones tropicales et subtropicales, l'espèce Strobilanthes dyerianus est sans conteste la plus spectaculaire.
Le bouclier persan possède en effet un des plus beaux feuillages que l'on peut voir dans la nature. Vues de loin, ses feuilles arborent un beau violet foncé brillant qui contraste avec tous les végétaux alentour.
Cette couleur violette est d'ailleurs très différente des feuillages pourpres assez courants dans la nature.
Si vous observez les feuilles de plus près, vous constaterez qu'elles sont bordées et veinées de bleu-vert et qu'elles présentent un aspect irisé ou satiné de couleur argent.
Le tout donne un feuillage magnifique qui éclipse ses fleurs de couleur bleu pâle. Les feuilles sont persistantes, de forme elliptique, finement dentées et gaufrées. Elles peuvent mesurer jusqu'à 15 cm pour un "effet waouh" garanti.

Une culture à l'abri du froid

Si vous voulez adopter le bouclier persan violet dans votre jardin, sachez que vous ne pouvez le cultiver en extérieur que si vous habitez dans le sud de la France, dans une région aux hivers doux.
Partout ailleurs, vous devrez le cultiver en pot et l'hiverner dans une pièce fraîche.
Au jardin, la plantation s'effectue de préférence au printemps, en mai-juin. Réservez-lui un emplacement à mi-ombre et un sol riche en humus, léger et drainé.
Pour une culture en pot, fournissez-lui une exposition lumineuse sans soleil direct et un substrat composé de terre de jardin et de terreau.
Cette plante d'origine tropicale a besoin d'une forte hygrométrie. Veillez à maintenir de bonnes conditions d'humidité car un air trop sec peut faire sécher les feuilles et les faire tomber.
Cette vivace doit être arrosée régulièrement en été, puis être mise au repos en hiver en laissant bien sécher le substrat entre deux arrosages.

Conseils d’entretien

En extérieur, les parties aériennes du bouclier persan peuvent disparaître à cause du gel en hiver. Attendez cependant jusqu'au printemps car il est possible que de nouvelles pousses repartent de la souche si le gel n'a pas été trop fort.
Quand elle est cultivée en intérieur, par exemple dans une véranda ou une serre, cette plante peut être attaquée par des aleurodes ou des cochenilles, alors ouvrez l’œil !
Cette plante se multiplie facilement par boutures de tiges dans l'eau où à l'étouffée. Le bouturage s'effectue au printemps.
Parmi les nombreuses espèces du genre Strobilanthes, le bouclier persan est la plus décorative. Mais c'est aussi l'espèce la moins rustique… Si vous cherchez une plante plus résistante au froid, préférez le strobilanthe à fleurs de penstémon ou l'espèce Strobilanthes attenuata. Elles tiendront le coup jusqu'à -15°C environ.

Date de création : 2022-09-28
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2022