Le camérisier ou chèvrefeuille comestible : un arbuste étonnant

Le camérisier, plus connu sous le nom de chèvrefeuille comestible ou chèvrefeuille bleu, est un petit arbuste fruitier encore méconnu en France. Il possède pourtant des caractéristiques étonnantes, très intéressantes pour agrémenter les jardins d’altitude et/ou régaler les amateurs de superfruits.


Un arbuste fruitier originaire de Sibérie

Avez-vous déjà entendu parler du camérisier  Ce petit arbuste fruitier, dont le nom botanique est Lonicera caerulea var. Kamtschatica, possède de nombreux noms vernaculaires.
Il est surnommé chèvrefeuille comestible, baie de mai, chèvrefeuille bleu ou myrtille de Sibérie. Ce dernier nom rappelle que cet arbuste fruitier est originaire de Sibérie. En Russie, ses baies bleues comestibles sont très prisées, de même qu'au Canada.
Attention : il ne faut pas confondre le chèvrefeuille bleu avec une autre variété de chèvrefeuille. En effet, les baies de mai sont les seules à être comestibles. Les baies de toutes les autres variétés de chèvrefeuilles sont toxiques.
Vous pouvez utiliser cet arbuste fruitier dans une haie libre ou au fond d'un massif ou encore le planter en sujet isolé dans votre jardin. Vous pouvez même le cultiver dans un bac sur votre terrasse.
Cet arbuste de la famille des Caprifoliacées commence à produire des fruits dès la deuxième année et peut continuer à être productif pendant environ 30 ans.

Une baie à découvrir

Alors qu'il est couramment cultivé en Russie et en Amérique du Nord, le camérisier reste largement méconnu en Europe de l'Ouest.
Bien qu'il appartienne à la même famille botanique que le chèvrefeuille (Lonicera), ce petit arbuste fruitier atteint une hauteur de 1,5 à 2 mètres sans faire de lianes comme le chèvrefeuille grimpant classique.
Il possède un port buissonnant et s'étale sur au moins un mètre. Ses feuilles caduques sont vertes et ovales avec des reflets bleus gris.
Au début du printemps, l'arbuste se couvre de petites fleurs discrètes de couleur crème. Pour faciliter la pollinisation, il est conseillé de planter au jardin deux camérisiers proches l'un de l'autre. Il faut toutefois respecter une distance de 1,5 m entre chaque pied.
Vous pourrez ainsi obtenir des fruits comestibles appelés camerises ou honeyberry en anglais. Il s'agit de baies allongées mesurant environ 2 cm, de couleur bleue et couvertes d’une pruine blanche.
Ces fruits atteignent leur pleine maturité au mois de mai. Ils sont bons à récolter lorsque l'extérieur du fruit est bien bleu et l'intérieur entièrement rouge. S'ils ont un goût amer, il faut attendre encore une semaine ou deux avant de les cueillir.

Un arbuste facile à vivre

Grâce à ses origines sibériennes, le camérisier est très résistant au froid : il peut survivre à des températures allant jusqu'à -40°C et ses fleurs résistent au froid jusqu'à -7°C.
Cet arbuste fruitier qui provient d'un climat boréal a même besoin de recevoir une certaine dose de froid hivernal pour bien produire au printemps suivant. Il est donc tout indiqué dans les jardins d'altitude.
Il est possible de le planter en automne ou au printemps, en l’installant en plein soleil dans les régions froides et à mi-ombre dans le sud de la France.
Comme cet arbuste ne supporte pas le calcaire, fournissez-lui un sol humifère, frais et drainé qui soit neutre ou légèrement acide.
Arrosez-le régulièrement les trois premières années, le temps que son système racinaire se développe. Par la suite, il sera capable de résister à une certaine sécheresse.
L'entretien se limite à apporter du compost au mois de mars et à réaliser si nécessaire une taille d'entretien consistant à couper les branches mortes ou mal orientées.
Cette taille peut être effectuée au début de l'hiver ou après la récolte. Selon les cultivars, vous pourrez récolter des baies de mai jusqu'en août.
C'est aussi en été que vous pouvez multiplier cet arbuste par bouturage : il vous suffira de faire des boutures de tiges semi-aoûtées (c'est-à-dire moitié bois dur, moitié partie tendre).

Des baies aux multiples vertus

La récolte des baies de camérisier peut donc s'étaler de mai jusqu'en août.
Mais vous devrez rester vigilant, car les oiseaux sont très friands de ces fruits. Vous devrez peut-être installer un filet anti-oiseaux pour les empêcher de dévorer votre production.
Ces baies sont riches en fibres, en minéraux, en vitamine C et B et en polyphénols, plus précisément des anthocyanes qui leur donnent leur couleur bleue.
Pour profiter de toutes leurs vertus nutritionnelles, vous pouvez les consommer crues, à condition d'aimer leur goût qui rappelle la myrtille, la mûre mais aussi le kiwi !
Une fois cueillis, les fruits frais ne se conservent que quelques jours, même au réfrigérateur.
Vous devez donc les utiliser rapidement en cuisine, exemple en jus et en smoothie ou bien cuits en compote, en gelée et en confitures …
Vous pouvez même en faire du vin ou des tisanes pour profiter de leurs propriétés antioxydantes et antimicrobiennes.

Date de création : 2022-04-27
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2022