Les feux de signalisation : histoire d'une invention

Les feux tricolores sont devenus si courants qu'ils se fondraient presque dans le paysage... Pourtant, cette signalisation devenue emblématique de la route est une invention relativement récente. Les premiers feux de signalisation sont apparus aux Etats-Unis en 1914. Nous vous proposons de découvrir l'histoire de cette invention.


Une invention américaine

Les premiers feux de signalisation électriques ont été installés à Cleveland le 5 août 1914 au coin de la 105e rue Est et d'Euclid Avenue.
C'est Lester Wire, un policier de Salt Lake City qui a imaginé cet objet en 1912.
La compagnie américaine American Traffic Signal Company a ensuite adopté son idée et a commencé à l'installer dans le pays à partir de 1914, d'abord à Cleveland, puis à New-York et à Detroit.
A l'époque, les signaux étaient à deux couleurs seulement (rouge et vert) et étaient commandés manuellement par un policier installé dans une cabine. De plus, une sonnerie se faisait entendre lors des changements pour avertir les automobilistes.

Une idée antérieure à la voiture

Même si les premiers feux de signalisation électriques ont fait leur apparition dans les villes américaines en 1914, l'idée de réguler le trafic par un signal lumineux est bien plus ancienne et date même... d'avant l'invention de l'automobile !
En 1868, soit 18 ans avant le lancement du premier véhicule à moteur de Benz, un feu de signalisation était installé à Londres sur la place du Parlement pour aider les membres de la chambre des Lords à traverser.
Il s'agissait alors d'une lanterne pivotante, fonctionnant au gaz et actionnée par un policier pour dire aux calèches de s'arrêter. Mais, suite à une explosion un mois seulement après la mise en service du système, l'idée fut abandonnée.

Les premiers feux parisiens

Après avoir conquis les Etats-Unis, le système des feux de signalisation arrive en Europe, et plus précisément à Paris, en 1923.
Un feu à une seule couleur est installé au croisement de la rue de Rivoli et du boulevard de Sébastopol : les automobilistes peuvent passer quand il est éteint et doivent s'arrêter quand il est rouge. Et en plus quand il passe au rouge, il sonne !
Il faudra attendre encore dix ans pour voir apparaître les feux tricolores et silencieux que nous connaissons aujourd'hui. En France, l'inventeur du feu tricolore est Léon Foenquinos.

Le saviez-vous ?

Malgré l'évolution de leur design et quelques différences nationales, les feux de signalisation sont généralement rouge, orange et vert dans le monde entier.
Mais pourquoi a-t-on choisi ces couleurs pour assurer la sécurité routière Tout simplement parce que le rouge est la couleur que l'oeil humain perçoit le mieux et qu'elle est inconsciemment associée au danger. Quant au vert, il est la couleur complémentaire du rouge sur les cercles chromatiques, tandis que le orange se situe pile entre les deux...
A Helsinki la capitale de la Finlande, les feux tricolores pour les automobiles passent systématiquement par le feu orange, tant pour annoncer le passage au feu rouge qu'au feu vert. C'est également le cas en Allemagne, en Suisse et en Hongrie.

Date de création : 2015-08-26
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2019