La publicité pour les énergies fossiles est désormais interdite

Saviez-vous que, depuis le 22 août 2022, la France est le premier pays européen à interdire la publicité pour les énergies fossiles  Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette mesure écologique votée en 2021 dans le cadre de la loi climat.


Une première en Europe

Peut-être ne l'avez-vous pas remarqué à la télévision et à la radio, mais la publicité pour les énergies fossiles est désormais officiellement interdite en France.
L'interdiction des publicités vantant ces produits néfastes pour l'environnement car émettant des gaz à effet de serre a été votée en 2021 dans le cadre de la loi climat.
Elle est entrée en vigueur dans notre pays depuis le 22 août 2022 et c'est une première en Europe !

Plusieurs énergies fossiles dans le viseur

Avec l'entrée en vigueur de cette mesure, on ne verra plus à la télévision française des publicités se déroulant dans une station-service…
En effet, l'interdiction de publicité pour les énergies fossiles concerne plusieurs produits pétroliers comme le fioul et l'essence ainsi que d'autres énergies polluantes : l'hydrogène carboné et les énergies issues du charbon minier.
Seule exception notable, le gaz échappe pour l'instant à cette interdiction. Une dérogation gouvernementale laisse aux entreprises la possibilité de faire de la publicité pour cette énergie jusqu'au 30 juin 2023.
Cette décision a été justifiée par le fait que les tarifs réglementés de vente (TRV) sont ouverts à la concurrence jusqu'en juillet 2023 et que la loi française doit être en conformité avec le droit européen.
Par ailleurs, la promotion des placements sur les énergies fossiles reste autorisée. L'interdiction ne s'applique pas "à la publicité financière, aux actions de communication effectuées dans le cadre d'opération de parrainage ou de mécénat et à la communication institutionnelle".

Bientôt la fin de la mention neutralité carbone

En plus de l'interdiction de la publicité pour les énergies fossiles, la loi française prévoit de mettre fin à la mention "neutralité carbone" à partir de 2023.
Beaucoup de spécialistes estiment que la mention neutralité carbone est une publicité mensongère ou du moins trompeuse, car elle est généralement fondée sur le principe de compensation carbone.
En apposant cette mention sur leurs produits, beaucoup d'entreprises font du Greenwashing et mettent en avant ces produits comme "décarbonés" alors qu'ils ne le sont pas vraiment…
À partir du 1er janvier 2023, il ne sera plus possible d'utiliser la mention neutralité carbone, à moins que le produit ou service concerné ne soit assorti d'un "bilan des émissions de gaz à effet de serre [...] couvrant l'ensemble de son cycle de vie".

Une première avancée modeste

Cette politique d'interdiction progressive de la publicité pour les énergies fossiles est un pas de plus dans la lutte contre le réchauffement climatique. Elle s'inspire des recommandations de la Convention citoyenne pour le climat réunie à la demande du président Emmanuel Macron lors de son précédent quinquennat.
Il faut toutefois préciser que la convention avait alors plaidé en faveur d'une interdiction plus radicale : celle de "tous les supports publicitaires" vantant "les produits ayant un fort impact sur l'environnement".
Même si la mesure appliquée depuis peu est moins étendue, on ne peut que se réjouir de son entrée en vigueur. La France est ainsi devenue le premier pays européen à prendre une telle décision afin de promouvoir des énergies plus propres dans une perspective de développement durable.

Date de création : 2022-09-05
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2022