Comprendre le système d'alerte des populations en 5 questions

Aujourd'hui, mercredi 2 mars, des sirènes ont retenti dans les communes françaises comme tous les premiers mercredis du mois. Mais connaissez-vous bien le système d'alerte et d'information des populations  Nous vous proposons de tout comprendre au SAIP en 5 questions.


1- À quoi ça sert ?

Le système d'alerte et d'information des populations (SAIP) est destiné à prévenir les citoyens d'un danger imminent.
Initialement conçu pour faire face à la menace aérienne, ce réseau est toujours géré en partie par l'armée de l'air.
Aujourd'hui, il est également utilisé pour prévenir la population en cas de sinistre de sécurité civile, que ce danger soit d'origine naturelle ou technologique.

2- Dans quels cas l'alerte est-elle donnée ?

Le système d'alerte et d'information des populations se déclenche en cas d'attaque aérienne ou d'incident grave, comme une catastrophe naturelle ou industrielle.
Les sirènes ont par exemple retenti à Rouen et dans les communes environnantes en septembre 2019, lors de l'incendie de l'usine Lubrizol.
Dans les zones tropicales, elles peuvent aussi retentir pour avertir la population de l’arrivée d’un cyclone ou ouragan.
Dans les secteurs situés à proximité d'un barrage, un autre signal d'alerte est prévu en cas de rupture de la structure : un son de corne de brume d'une durée minimum de 2 minutes

3- Pourquoi les sirènes retentissent-elles le premier mercredi du mois ?

Le système d'alerte et d'information des populations est censé retentir pour prévenir la population d'un danger imminent, en cours ou à venir.
Vous vous demandez peut-être pourquoi ces sirènes retentissent chaque premier mercredi du mois vers midi
Cette sonnerie est un test mensuel destiné à vérifier le bon fonctionnement du système. Lors de ces essais, aucun comportement particulier n'est attendu de la part de la population.

4- Comment savoir s'il s'agit d'un test ou d'une véritable alerte ?

Le signal d'exercice déclenché le mercredi vers midi n'est pas le même que le signal d'alerte en cas de danger réel.
En effet, le signal d'essai du mercredi ne comprend qu'un seul cycle d'une minute et 41 secondes et un son modulé montant et descendant.
En cas de danger imminent, le son que vous entendrez sera le même, mais le signal sera différent. Le signal d'alerte confinement comporte trois séquences d'une minute et 41 secondes séparées par un intervalle de 5 secondes.
La fin de l'alerte est annoncée par un signal continu de 30 secondes. Ce signal de fin d'alerte confinement indique le retour à une situation normale.
A noter : le système d'alerte et d'information des populations prévoit d'autres vecteurs d'alerte :
• des SMS
• des affichages sur les panneaux à message variable
• des messages diffusés à la radio
• des messages relayés sur les réseaux sociaux

5- Que devez-vous faire en cas d'alerte ?

Alors que le contexte actuel de guerre en Ukraine témoigne de l'importance des sirènes d'alerte, ce mercredi est l'occasion de rappeler le comportement à adopter en cas de crise réelle.
Si vous entendez la sirène du système d'alerte des populations, vous devez vous mettre en sécurité et vous confiner. Restez chez vous ou rejoignez sans tarder un local clos, de préférence sans fenêtre.
Si vous le pouvez, bouchez soigneusement les ouvertures telles que les portes, les aérations et les cheminées.
Pensez également à arrêter le gaz, ainsi que les systèmes de climatisation, de chauffage et de ventilation. N'allumez aucune flamme.
Tenez vous informés et respectez les consignes diffusées sur France Bleu, sur les radios locales et sur France Télévisions.
Utilisez de préférence la radio pour avoir plus d'informations, car les réseaux téléphoniques et Internet pourraient ne plus fonctionner.
Ne sortez pas pour aller chercher vos enfants à l'école : un plan de mise en sûreté des élèves est prévu dans leur établissement.
N'utilisez le téléphone qu'en cas d'urgence vitale afin de ne pas surcharger les réseaux de téléphonie indispensables à l'action des services de secours.

Date de création : 2022-03-02
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2022