Insolite : 3 petites bêtes qui soignent

Si vous avez la phobie des insectes et de leurs piqûres, vous serez sans doute surpris d'apprendre que certaines petites bêtes sont utilisées pour soigner. Nous vous proposons de découvrir les vertus thérapeutiques de trois espèces utilisées en médecine, dans les hôpitaux français.


1- Des sangsues pour la circulation sanguine

Aussi bizarre et dégoûtant que cela puisse paraître, environ la moitié des centres SOS mains et des centres universitaires de chirurgie plastique utilisent des sangsues pour optimiser la prise des greffons.
Ces drôles de petites bêtes sont très efficaces pour faciliter la circulation sanguine après la réimplantation d'un doigt amputé ou d'un lambeau de peau vascularisé.
Dans environ 15% des greffes, le retour sanguin se fait difficilement. Le tissu greffé est engorgé de sang et risque de se nécroser. On recourt alors à cette thérapie innovante appelée hirudothérapie : en pompant le sang, les sangsues désengorgent les tissus et stimulent la circulation sanguine.
Ces drôles de vers ont aussi pour avantages :
• d'être faciles à utiliser puisque on applique directement sur la peau une sangsue délivrée par la pharmacie de l'hôpital
• de travailler rapidement (il leur suffit de 20 à 30 minutes pour agir)
• d'avoir une salive "magique" qui contient un anesthésiant local et un puissant anticoagulant.
Le traitement, qui dure environ 10 jours, est donc indolore et efficace puisque la plaie continue à saigner et à se désengorger même lorsqu'on a retiré la sangsue.
Dans 80 % des cas, l'utilisation des sangsues suffit à sauver le greffon.

2- Des asticots contre les infections

Pour soigner certaines plaies infectées, on utilise aussi des asticots, c'est-à-dire des larves de mouches vertes.
Ces petits vers sont en effet capables de nettoyer une plaie et de stimuler la repousse des vaisseaux grâce aux enzymes qu'ils sécrètent. Alors, quand une plaie résiste au scalpel ou aux antibiotiques, les asticots entrent en action !
Cette méthode, appelée larvothérapie, permet de réduire le risque de surinfection dans certains cas de brûlures, d'escarres, d'ulcères veineux et de plaies chroniques qui ont du mal à cicatriser.
Cette thérapie des plus étonnantes est notamment utilisée dans le service de gériatrie du centre hospitalier de Bagnères-de-Bigorre mais aussi en dermatologie à Saint-Étienne et dans l'unité des pieds diabétiques au Centre hospitalier sud-francilien.
La larvothérapie a pour avantages d'être indolore et sans effets secondaires.
En pratique, les larves sont enfermées dans des sachets poreux que l'on pose sur la plaie et que l'on maintient avec des pansements pendant 3 à 4 jours.
La salive des asticots passe à travers le sachet et aide à nettoyer la plaie pour qu'elle ne se surinfecte pas.

3- Du miel pour booster la cicatrisation

Vous connaissez sans doute les multiples bienfaits du miel pour la santé, mais saviez-vous qu'il existe du miel médical, débarrassé d'éventuels germes par la pharmacie de l'hôpital
Ce miel spécial est utilisé pour soigner les plaies profondes comme les escarres ou les crevasses au centre Gustave Roussy et au CHU de Limoges.
Il a en effet pour avantages de stimuler la cicatrisation tout en limitant les risques d'infection.
Le miel est un bon cicatrisant car son acidité et sa concentration en sucres créent un environnement qui empêche la prolifération bactérienne.
De plus, on trouve aussi dans sa composition des antibiotiques naturels qui limitent le développement des bactéries et favorisent la régénération des tissus.
Enfin, le miel neutralise les produits soufrés issus de la décomposition des tissus et évite ainsi l'odeur nauséabonde de certaines plaies chroniques avancées.
Le traitement est très simple puisqu'il suffit d'appliquer un pansement stérile au miel directement sur la plaie ou de placer le miel dans des cavités avec des mèches, après nettoyage au sérum physiologique.
Cette méthode n'est qu'une des nombreuses applications de l'apithérapie ou thérapie par les abeilles car les ruches renferment d'autres substances thérapeutiques.
On vend notamment comme compléments alimentaires la propolis aux vertus antiseptiques et antifongiques reconnues et de la gelée royale sécrétée par les abeilles pour nourrir la reine et les larves.

Date de création : 2021-10-14
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2021