Rupture : A vos mouchoirs … ou pas

Notre couple On l’a voulu, on l’a eu. Lorsque sonne l’heure du bilan, il faut payer l’addition. Bien souvent, on constate que 1+1 = chacun pour soi. Petite session de coaching express en cas de rupture annoncée.


Ces petits signes qui ne trompent pas


Mesdames, si …:
Votre partenaire se désintéresse de vous
Tous ses petits défauts d’hier font les grands mélodrames d’aujourd’hui
Le dialogue au sein du couple se réduit à l’essentiel
Vous avez la désagréable sensation qu’il vous trompe
Le désir et la tendresse disparaissent de votre vie Et les petites attentions aussi
Vous fuyez la routine
Vous ne pratiquez plus d’activités ensemble
Vous avez perdu confiance en votre partenaire, vous ne l’écoutez plus
La mauvaise humeur règne dès que vous vous trouvez dans la même pièce
Vous préférez vous confier à quelqu’un d’autre
Les diners de couple deviennent insupportables ?
Vous brillez par ses absences
Vous vous croisez comme deux étrangers dans un couloir
Vous avez la sensation de traverser une crise permanente
Vous n’avez plus envie de lui plaire
Il se pourrait en effet que la rupture soit proche. Alors, à vos rameurs … ou pas !

Comment s’en sortir ?

Dans son ouvrage Comment guérir du mal d'amour aux Editions Leduc, Patricia Delahaie propose 5 clés comportementales pour se remettre d’une rupture


Règle n°1 : Maintenir le cap :
« Même si la décision a été longuement mûrie, une fois la rupture consommée, les questionnements autour du bien fondé de votre choix sont inévitables. »
Le petit conseil du psy : Notez vos émotions dans un carnet histoire d’y jeter un œil, en cas d’égarement ou lors de certaines réminiscences, non fondées.
Règle n°2 : Ne culpabilisez surtout pas !
C’est fini … c’est comme ça ! Le site doctissimo.fr rappelle que « la culpabilité survient la plupart du temps en réaction à une prétendue faute ou des regrets intimement liés à l'idée que les choses auraient pu se passer autrement. »
"La culpabilité va de pair avec une hyper responsabilisation", explique Patricia Delahaie. Peut-être avez-vous tendance à vous sentir responsable du bonheur d'autrui, comme de son malheur À commencer par votre ex...
Règle n°3 : Accepter son chagrin
"On ne quitte pas seulement un conjoint, mais un contexte. Et que vous soyez à l'origine de la rupture ne change rien à cette réalité", observe Patricia Delahaie. La meilleure chose à faire est de lâcher la bride à cette émotion et de l'exprimer, en pleurant … jusqu'à ce que se pointe à nouveau le désir de s'amuser.
Règle n°4 : Ne pas céder au sentiment d’échec
"On y a cru et finalement, la sensation de ne pas y être arrivé domine" détecte Patricia Delahaie. Encore une fois, c'est temporaire. Ce moment de confusion va souvent de pair avec la rupture, il devrait céder la place au véritable soulagement d'avoir fait le bon choix. La solution La patience bien évidemment !
« La situation va à coup sûr déboucher sur un mieux-être et vous allez peu à peu retrouver un équilibre, confirme Doctissimo.fr.
Règle n°5 : Prendre son temps :
"Faire un bilan, quand les émotions se sont apaisées permet de se sentir en progrès" suggère Patricia Delahaie. En vous connaissant mieux, vous vous donnez des chances supplémentaires d'aller vers une vie qui vous convient davantage. »

Bref, gardez la foi !

Selon Catherine Maillard, « Une fois passé le temps du deuil de la relation (un temps singulier pour chacun), montrez-vous optimiste. Après tout, les hommes ne sont pas tous des lâches, ni les femmes des garces. Faites-vous confiance, retrouver le goût d'aimer, à commencer par vous-même. »


En Savoir +

Comment guérir du mal d'amour
Auteur : Delahaie, Patricia
Editeur : Leduc.S
Date de parution : 23/08/2010
Genre : TECHNIQUES DU MIEUX ETRE
Nombre de page(s) : 252
Prix de vente : 6.00 euros sur www.editionsleduc.com
Autres sites informatifs :
doctissimo.fr
www.aufeminin.com

Date de création : 2013-02-26
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2020