Cancer de l'estomac : l'excès de sel est un facteur de risque

Parmi les facteurs de risque de cancer, on ne pense généralement pas à modérer sa consommation de sel. Et pourtant, une étude de l'Université de médecine de Vienne vient de révéler un nouveau méfait de ce condiment sur la santé. Consommé en excès, il augmenterait le risque de développer un cancer de l'estomac. Explications.


Quels sont les risques d'une alimentation trop salée ?

Vous savez sûrement déjà qu'une consommation excessive de sel est mauvaise pour la santé, en particulier parce qu'elle augmente le risque de développer une maladie cardiovasculaire.
Poser la salière sur la table et ajouter systématiquement du sel dans son assiette en début de repas est une mauvaise habitude car ce condiment fait grimper la tension artérielle et donc le risque d'accident cardiovasculaire de type AVC ou infarctus …
Une alimentation trop salée est également associée à un risque accru de souffrir de rétention d'eau et d'ostéoporose. C'est pourquoi l'Organisation mondiale de la Santé recommande de ne pas consommer plus de 5 g de sel par jour pour un adulte et 2 g pour un enfant. Or, en France, nous en consommons en moyenne 7,9 g par jour.
Comme si la liste des méfaits de cet aliment n'était pas assez longue, une récente étude menée par l'Université de médecine de Vienne (MedUni Vienne) a révélé qu'une alimentation riche en sel augmente d'environ 40 % le risque de développer un cancer de l'estomac.

Quel est le lien entre le sel et le cancer de l'estomac ?

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs de l'Université de médecine de Vienne ont analysé les données de plus de 470.000 adultes. Entre 2006 et 2010, les participants à cette étude ont répondu à un questionnaire incluant la question “À quelle fréquence ajoutez-vous du sel à vos aliments  ”.
Les chercheurs ont ensuite comparé les résultats de l'enquête avec l'excrétion de sel dans les urines et les données des registres nationaux du cancer.
Il est apparu qu'une consommation excessive de ce condiment ou de viande préparée en salaison est un facteur de risque du cancer de l'estomac. Le risque est accru de 39 % par rapport aux patients qui ne salent que rarement ou jamais leur assiette et ce, même en tenant compte d'autres facteurs démographiques, socio-économiques et de mode de vie.

Quelle est la fréquence du cancer de l'estomac ?

Le cancer de l'estomac n'est probablement pas celui qui préoccupe le plus le grand public. Et pourtant, avec 9000 nouveaux cas par an en France, il se classe au cinquième rang des cancers les plus fréquents.
Il est aussi le cinquième cancer le plus fréquent dans le monde, derrière celui de la prostate (4e), le cancer colorectal (3e), le cancer du poumon (2e) et le cancer du sein (1er).
Ce qui inquiète particulièrement les médecins et les chercheurs à propos du cancer de l'estomac, c'est qu'il est en augmentation chez les moins de 50 ans. D'ordinaire, l'âge est un facteur de risque de cancer. La probabilité de développer une tumeur augmente avec l'avancée en âge.
Pourtant, les dernières statistiques font état d'une augmentation préoccupante de ce cancer chez les adultes de moins de 50 ans. Il n'est donc pas inutile de rappeler que les facteurs de risque de ce cancer sont : la consommation d'alcool, le tabagisme ainsi que le surpoids et l'obésité. Une liste à laquelle il faut désormais ajouter une consommation excessive de sel…

Date de création : 2024-05-22
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2024