Canicule et Covid-19 : une combinaison dangereuse

Cette année, l’épidémie de coronavirus vient compliquer le Plan canicule. Les fortes chaleurs qui s’annoncent et le virus qui circule toujours risquent d’affecter les mêmes personnes fragiles. De plus, la présence simultanée de ces deux risques sanitaires pourrait aboutir à des messages de prévention contradictoires. C’est pourquoi les autorités ont dû adapter le Plan canicule 2020. Nous vous proposons de faire le point sur la conduite à tenir pour se protéger de la canicule et du Covid-19.


Une prévention plus que jamais indispensable

Les épisodes de canicule qui surviennent de plus en plus souvent en France au cours de l’été peuvent avoir un impact sanitaire considérable.
C’est pourquoi chaque année, du 1er juin au 15 septembre, Santé publique France met en place un dispositif spécial d'alerte et de prévention en collaboration avec Météo France et avec le Ministère de la Santé.
Le Plan national canicule (PNC) se fixe pour objectifs :
=> d'anticiper l'arrivée des vagues de chaleur
=> de définir les actions à mettre en œuvre pour en limiter les effets sanitaires
=> d'adapter ces mesures, en particulier à destination des personnes vulnérables.
En 2020, dans le contexte d'épidémie de Covid-19, il est encore plus important de limiter l'impact sanitaire de la canicule pour éviter de saturer les services d'urgence hospitalière ou médicale.
Il faut d’ailleurs souligner que l'épidémie de Covid-19, avec plus de 30.000 morts, a déjà tué en France deux fois plus que la canicule de l'été 2003 (responsable de 15.000 morts, selon Santé publique France).

Des personnes vulnérables à protéger

Cet été, la situation sanitaire est particulièrement délicate car le Covid-19 et la canicule ne font pas bon ménage.
Non seulement la chaleur ne suffit pas à elle seule à tuer le coronavirus mais elle peut aussi aggraver la situation sanitaire du pays.
En effet, la canicule et le Covid-19 peuvent toucher les mêmes personnes vulnérables, à savoir les personnes âgées, les personnes obèses, les diabétiques et les insuffisants cardiaques et les SDF.
Les messages de prévention doivent plus que jamais cibler ces différents publics, mais à condition bien sûr de ne pas leur donner des "injonctions contradictoires", c’est-à-dire des conseils qui se contredisent !

Des mesures de prévention à adapter

Selon Santé publique France, la prévention de ces deux risques simultanés doit être adaptée afin de ne pas recommander une chose et son contraire.
Par exemple, en période de canicule, on recommande habituellement de fermer les fenêtres et volets dans la journée pour se protéger de la chaleur. Mais cette année, on conseille aussi d'aérer le plus possible les bâtiments pour limiter la contamination par le coronavirus ...
En période de fortes chaleurs, on conseille d'aller quelques heures dans des endroits frais ou climatisés (magasins, bibliothèques, cinémas, piscines...). Mais actuellement, le port du masque est obligatoire dans les lieux clos, le nombre de personnes peut être limité dans certains espaces collectifs et les systèmes de climatisation font l’objet d’une vigilance particulière.
Il est donc difficile pour le grand public de s’y retrouver et de savoir quoi faire. Pour remédier à ce problème, Santé publique France a adapté le Plan canicule 2020 à la situation épidémique et rappelle les gestes de prévention à adopter cet été.

Les bons réflexes à adopter

Cet été, les messages de prévention de la canicule sont adaptés au contexte épidémique et complétés par le rappel des gestes barrières :
=> lavage fréquent des mains
=> distanciation physique de plus d'un mètre
=> port du masque dans les lieux clos et à chaque fois que la distance ne peut pas être respectée (dans la foule).
En l'absence de vaccin contre le coronavirus, ces gestes individuels constituent le principal rempart à la contamination. C’est pourquoi, malgré la chaleur, il faut continuer à respecter tous les gestes barrières.
Si un épisode de canicule survient, il faudra en outre :
=> rester au frais
=> se protéger de la chaleur en fermant les fenêtres et volets chez soi dans la journée
=> veiller à boire suffisamment d’eau
=> éviter l’alcool
=> manger suffisamment
=> se mouiller le corps pour se rafraîchir
=> prendre des nouvelles de ses proches par téléphone.
En ce qui concerne l’utilisation des ventilateurs et climatiseurs individuels en période de circulation du virus, retenez que :
=> les climatiseurs ne présentent pas de risque s’ils sont équipés de filtres performants et correctement entretenus (entretien réalisé par un professionnel)
=> un ventilateur dans une pièce où se trouve une personne seule ne pose pas problème
=> s'il y a plusieurs personnes dans une pièce, il faut éviter de diriger le flux d'air du ventilateur sur elles
En effet, un ventilateur rend la charge virale homogène dans la pièce : en créant un mouvement d’air important, il projette les gouttelettes respiratoires émises par les personnes et rend inopérante la distance de sécurité d’un mètre entre les personnes.
Pour en savoir plus, vous pouvez contacter la plateforme téléphonique gratuite Canicule Info Service, accessible au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, du lundi au samedi de 9h à 19h).
Ce numéro est activé l'été à partir du premier épisode de canicule pour répondre à vos questions et vous informer sur les règles à suivre en période de fortes chaleurs. Des spots à la télévision et à la radio ainsi que des affiches sont également prévus pour informer la population.

Date de création : 2020-07-29
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2020