Repas de Noël : attention aux allergies

Les fêtes de fin d'année sont l’occasion de se réunir autour d’une table bien garnie. Le traditionnel repas de Noël peut toutefois devenir un casse-tête si l’un des convives souffre d’allergies alimentaires. Voici un petit guide pratique pour limiter les risques de réactions allergiques.


Pourquoi est-ce une période à risques ?

Les fêtes de fin d’année sont synonymes de longs repas et de mets nombreux et variés. Mais pour les personnes souffrant d’allergies alimentaires, il est difficile de profiter du festin tant les aliments à risques sont nombreux.
Oeufs, blé, lait, crustacés et fruits à coques figurent traditionnellement au menu du repas de Noël. C’est pourquoi, si vous souffrez d’allergies ou si vous recevez une personne allergique, la plus grande prudence s’impose.

Quels sont les aliments problématiques ?

Les personnes allergiques doivent à tout prix éviter l'aliment ou les aliments à l'origine de leur allergie. Les aliments à risques varient d’une personne à l’autre, mais certains produits sont connus pour être particulièrement allergisants.
Voici une liste des produits qui peuvent déclencher des réactions :
• les coquillages et crustacés
• les champignons
• les épices (il est conseillé de les cuire pour limiter les allergies)
• les escargots (car même après cuisson ils provoquent des crises d'asthme chez les personnes allergiques aux acariens par allergie croisée)
• le soja
• le gluten présent dans les pains, gâteaux et biscuits
• le lait présent dans les fromages mais aussi dans certains desserts et certaines bûches glacées
• les fruits exotiques
• les cacahuètes et fruits à coques (présents dans le nougat et les chocolats)
• les sulfites contenus dans les vins, le champagne et les alcools.
Quand on organise le repas de Noël, il est donc primordial de demander à ses invités s’ils ont des allergies.

Que faut-il faire ?

Si vous ou l’un de vos enfants souffrez de nombreuses allergies alimentaires, vous pouvez :
• soit apporter un repas à part pour la personne allergique
• soit en informer à l’avance la personne qui vous reçoit.
Vous devez aussi :
• vous méfier des ingrédients cachés (comme les noisettes dans les chocolats au praliné)
• être prudent avec les desserts (qui contiennent souvent des noix et arachides…)
• apporter un anti-histaminique, un broncho-dilatateur et au moins deux auto-injecteurs d’adrénaline pour pouvoir traiter toute réaction allergique et éviter un choc anaphylactique.
Si vous recevez plusieurs convives :
• renseignez-vous sur leurs éventuelles allergies et allergies croisées
• adaptez le repas en conséquence
• méfiez-vous aussi des décorations de Noël : le sapin, la neige artificielle en aérosol et les bougies parfumées peuvent provoquer des irritations oculaires, ainsi que des réactions cutanées et respiratoires (toux, éternuements).
Grâce à ces conseils, vous pourrez passer de joyeuses fêtes en toute tranquillité.

Date de création : 2013-12-19
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2019