Astronomie : le satellite Gaia révolutionne notre vision de la Voie lactée

La mission Gaia est l'une des plus importantes missions scientifiques de l'Agence spatiale européenne depuis 2013. Les données recueillies par le satellite du même nom bouleversent notre vision de la Voie lactée et devraient grandement contribuer à approfondir notre connaissance de l’univers.


Une cartographie 3D de notre galaxie

Gaia est le nom du satellite européen mis en orbite en 2013 par l'Agence spatiale européenne ou ESA afin de cartographier notre galaxie en 3D et de retracer son histoire vieille de 13 milliards d'années.
Pour ce faire, ce satellite s'est positionné dans le fameux deuxième point de Lagrange L2, situé à 1,5 million de kilomètres de la Terre et à l'opposé du Soleil. Depuis cet avant-poste spatial, où il a été récemment rejoint par le télescope James Webb de la NASA, il a pu effectuer le plus grand recensement d'étoiles de la Voie lactée réalisé à ce jour.
Gaia est équipé de deux télescopes et d'un capteur photographique ultra précis qui lui permettent de scruter les étoiles de notre galaxie en détail. Non seulement il établit leur cartographie en 3D mais il nous livre des informations sur la composition chimique des objets célestes qu'il rencontre.

Un outil d'une précision inégalée

Le satellite Gaia, qui vient de livrer son troisième catalogue de données en juin 2022, bouleverse notre vision de la Voie lactée. Cet outil d'une précision inouïe donne une vision inédite et particulièrement vivante de notre galaxie.
Les spécialistes affirment déjà qu’il y aura un avant et un après Gaia dans l'histoire de l'astronomie. Ses observations permettent en effet de créer une carte en 3D de notre galaxie d'une précision jamais atteinte jusqu'à présent.
La précision de ses observations est telle qu'elles vont permettre aux astronomes de remonter le passé de la Voie lactée sur plus de 10 milliards d'années, de quoi mieux comprendre l’origine, la structure et la dynamique de la Voie lactée.
Ce satellite nous a livré deux catalogues ou DR (pour Data Releases), en septembre 2016 et avril 2018. La publication du troisième catalogue le 13 juin 2022 a créé l’événement, d'autant plus que ce DR3 est beaucoup plus complet que les deux précédents.
Ce nouveau catalogue de données a révélé une foule de détails inédits, dont des spectres photométriques qui vont permettre d'estimer pour la première fois la masse, la couleur, la température et l'âge des étoiles.

Des données précieuses pour les astronomes

Les myriades de données recueillies jour après jour par ce satellite européen depuis juillet 2014 alimentent les recherches dans tous les domaines de l'astrophysique.
Les observations de Gaia intéressent aussi bien les astronomes qui travaillent sur des objets célestes proches de nous, comme les astéroïdes qui sillonnent notre système solaire que les chercheurs qui s'intéressent à des objets plus lointains comme des galaxies ou des quasars distants de plusieurs milliards d'années-lumière.
Chaque nouveau catalogue de données ouvre la voie à de nouvelles recherches, avec à la clé de fascinantes découvertes sur l'univers en général et sur notre galaxie en particulier.
Il faudra attendre 2030 pour obtenir les dernières données de Gaia qui doit achever sa mission d’observation dans l'espace en 2025.
Mais le satellite européen nous réserve déjà des surprises : il a repéré pour la première fois des "tremblements" stellaires, c'est-à-dire des mouvements à la surface d'une étoile qui en modifient la forme. Notre galaxie, qui n'a pas encore livré tous ses secrets, se révèle plus turbulente que prévu !

Date de création : 2022-06-30
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2022