Friluftsliv : un art de vivre norvégien à essayer pour mieux supporter la pandémie

Si l’hiver, le froid et la situation sanitaire ont eu raison de votre joie de vivre, essayez le friluftsliv ! Ce nom étrange n’est pas le nouveau remède miracle contre le Covid, mais il pourrait bien vous aider à mieux supporter la pandémie. Il s’agit en effet d’un concept norvégien qui consiste à sortir au grand air et à se reconnecter à la nature : un art de vivre à adopter d’urgence, même en ces temps de confinements locaux !


C'est quoi, le friluftsliv ?

Le friluftsliv, qui se prononce "free-loofts-liv", est un concept qui nous vient de Norvège.
Cette notion, profondément ancrée dans la culture de ce pays, signifie littéralement le fait de "vivre en plein air".
En Norvège, sortir en plein air et passer du temps dans la nature n’est pas un simple loisir… C’est un véritable art de vivre !
Alors que le hygge danois propose de passer du bon temps chez soi, dans le confort douillet de sa maison, le "friluftsliv" norvégien est une invitation à sortir de chez soi pour prendre un grand bol d’air.
Ce mot aurait été inventé par le dramaturge norvégien Henrik Ibsen en 1859, dans son poème "Sur les hauteurs". L’écrivain y raconte le périple d'un fermier à travers la nature sauvage pendant un an et, à la fin du poème, le héros abandonne la civilisation pour de bon.



Comment les Norvégiens le pratiquent-ils ?

Pour les Norvégiens, le friluftsliv représente bien plus qu'un simple loisir. C’est un mode de vie indissociable de leur identité et de leur culture.
Concrètement, ce concept recouvre de nombreuses activités en plein air, de la petite promenade en forêt aux sports en extérieur comme le vélo, le ski ou la randonnée ou encore le simple fait de pique-niquer ou de boire une bière en plein air !
Les loisirs de plein air sont très prisés puisque l’Association norvégienne de randonnée pédestre (DNT) compte plus de 260.000 adhérents, soit près de 5% de la population du pays.
De plus, les Norvégiens consacrent chaque année plus de 550.000 heures de bénévolat à l’entretien des 550 chalets appartenant à la DNT et au balisage des sentiers de randonnée.
Mais en Norvège, le "friluftsliv" va bien au-delà des loisirs et des sports "outdoor". C’est une affaire sérieuse et même une discipline que l’on peut étudier à l’université !
Pour preuve de son importance, ce concept a donné lieu à une loi, la friluftsloven, qui donne à tous un droit d’accès à la nature pour bivouaquer ou pour cueillir des champignons ou des baies.



Plus étonnant encore, les Norvégiens aiment envoyer leurs enfants dans des garderies de plein air ou friluftsbarnehager, où les bambins passent 80 % de leur temps dehors et ce, quelle que soit la météo !

Pourquoi essayer cet art de vivre ?

Le concept norvégien de friluftsliv nous invite à profiter de tous les moments passés en plein air et ce, quelles que soient les prévisions météorologiques ou les conditions sanitaires...
Alors, même si les températures hivernales et les restrictions liées à la pandémie vous semblent a priori peu propices aux activités extérieures, ne renoncez pas à sortir de chez vous !
Selon les Norvégiens, le grand air et le contact avec la nature sont les meilleurs moyens pour se détendre.
Non seulement ils considèrent que passer du temps dehors est plus sain, mais aussi que cela favorise la sociabilité en nous obligeant à "lâcher" nos téléphones portables et nos ordinateurs.
En Norvège, le "friluftsliv" se pratique souvent à plusieurs (en couple, en famille, avec ses collègues ou ses amis) et permet de se créer des souvenirs et de renforcer ses liens familiaux ou amicaux.



Le "Friluftsliv" pourrait même expliquer en partie pourquoi la Norvège se classe régulièrement dans le top 5 des pays les plus heureux du monde.
Plusieurs études scientifiques ont en effet démontré qu’être à l'extérieur nous fait du bien.
Selon une étude parue dans la revue Nature en 2019, il suffirait de passer deux heures par semaine dans des espaces verts pour augmenter son bien-être physique et psychologique. Une bonne raison supplémentaire de se mettre au vert !

Comment le mettre en pratique ?

Si vous leur demandez "Il est où le bonheur  ", les Norvégiens vous répondront sans doute : en pleine nature !
Pourtant, il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’en Norvège, au milieu des forêts scandinaves et des fjords, pour profiter des bienfaits du friluftsliv !
La recette norvégienne du bonheur ne coûte pas cher et n’est pas très compliquée : il suffit d’être dehors et de profiter de la nature.
Il n’est même pas nécessaire d’être sportif et de se lancer des défis comme gravir une montagne ou camper en forêt (même si ce sont des activités typiquement "friluftsliv").
Si ce n’est pas votre style, vous pouvez aussi sortir marcher dans un parc, vous asseoir dans l’herbe ou même installer un hamac dans votre jardin pour passer plus de temps dehors.



Selon les Norvégiens, il n’en faut pas plus pour s’apaiser, se recentrer sur soi et s’accorder une pause dans un quotidien souvent trop pressé et trop connecté.
À mi-chemin entre la digital detox et la sylvothérapie cet art de vivre norvégien est promis à un bel avenir en France.
Pour en savoir plus sur ce concept, nous vous invitons à visiter la page dédiée sur www.visitnorway.fr, le site officiel du tourisme en Norvège (lien ci-dessous).

Date de création : 2021-02-26
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2021