Aude : le canal de la Robine se découvre en bateau, à vélo ou à pied

Moins connu que son grand frère le Canal du Midi, le canal de la Robine offre lui aussi de magnifiques possibilités de balades au fil de l'eau. Nous vous proposons de découvrir les attraits méconnus de ce canal qui peut se parcourir en bateau bien sûr, mais aussi à vélo ou à pied, le long du chemin de halage.


Un canal classé par l'Unesco

Le canal de la Robine qui traverse la ville de Narbonne est un ruban d'eau reliant l'Aude à la mer Méditerranée. Avec le canal de Jonction, il constitue une branche latérale du Canal du Midi ; ces trois ouvrages ont d'ailleurs été inscrits ensemble au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1997.
Le canal commence au bord de l'Aude et se dirige vers Narbonne. Le port fluvial de la Robine situé à Sallèles d'Aude, à l'embouchure du canal de Jonction, a une capacité d'accueil de 80 bateaux. Six écluses, dont la plus grande va jusqu'à 4,50 m de profondeur, ponctuent la navigation sur le canal de la Robine.
Autrefois réservé aux échanges commerciaux, ce canal est devenu une attraction touristique. Il est facile de louer un bateau électrique ou une péniche pour naviguer sur les eaux calmes de ce canal, qui offre une alternative moins fréquentée au Canal du Midi.
Le canal longe les étangs de Bages et de Sigean et la réserve naturelle de l'île Sainte-Lucie avant d'achever sa course dans la mer Méditerranée à Port-la-Nouvelle. La vitesse y est réglementée et la navigation se fait en mode slow tourisme ! La traversée peut prendre jusqu'à 10 heures pour parcourir 32 km.

Un point de vue original sur le patrimoine local

Qu'importe la vitesse de navigation, ce canal méconnu invite à la flânerie et à la découverte. On peut y voir des curiosités architecturales, comme le pont des Marchands à Narbonne, l'un des deux seuls ponts habités de France.
Naviguer sur le canal de la Robine constitue d’ailleurs une manière originale de découvrir la ville de Narbonne. Il suffit de louer un bateau électrique pendant quelques heures pour avoir un point de vue nouveau sur le patrimoine bâti de la ville.
Au fil de l’eau, vous pourrez passer sous des ponts, longer le théâtre, apercevoir le Conservatoire ou encore l'ancienne bibliothèque devenue le siège de l'Office de tourisme...

Une voie royale pour le cyclotourisme

Si vous n'avez pas trop le pied marin et n'avez pas envie de louer une péniche ou un bateau électrique, sachez qu'il est également possible de pratiquer le cyclotourisme le long du canal de la Robine.
Il est très facile de louer un vélo sur place et de suivre l'ancien chemin de halage le temps d’une jolie balade à vélo en famille. Le chemin de halage a été aménagé en voie verte du centre de Narbonne jusqu'à Port-la-Nouvelle. Vous pourrez donc y pédaler tranquillement à l'ombre des platanes ou simplement vous y promener à pied.
Ce chemin vous conduira rapidement de Narbonne vers des paysages plus sauvages. Avec un peu de courage et à la force des mollets, vous pourrez rejoindre à vélo soit le littoral, soit la charmante commune de Gruissan soit l'étang de Sigean.

Une île aux oiseaux

Si vous avez opté pour le bateau, notez que la dernière écluse vous mènera à l'île Sainte-Lucie, une réserve naturelle protégée nichée au milieu des étangs qui séparent Port-la-Nouvelle de Gruissan.
Véritable havre de paix pour les oiseaux migrateurs, cette île est classée réserve naturelle régionale. Si vous savez vous faire discret, vous pourrez y croiser des huîtriers pies, des échasses blanches et des avocettes.
La biodiversité locale est riche puisqu’on ne recense pas moins de 700 espèces végétales et 200 espèces d'oiseaux dans le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée.

Date de création : 2022-08-08
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2022