À Nice, Sosno squatte l’Antique

Sacha Sosno, vous connaissez Si vous habitez Nice, vous connaissez forcément ce sculpteur à qui la ville doit notamment sa fameuse Tête Carrée. Avant le confinement, le Musée d’Archéologie de Nice Cimiez avait décidé de consacrer à cet artiste une exposition exceptionnelle de plus de 70 œuvres. Voici une présentation de cet événement que la Ville de Nice présente actuellement en vidéo sur Youtube et que nous pourrons, je l’espère, visiter sur place dans quelques semaines.


Un artiste bien connu des Niçois

Sacha Sosno, de son vrai nom Alexandre Joseph Sosnowsky, est né à Marseille en 1937 et mort le 3 décembre 2013 à Monaco.
Pourtant, pour beaucoup de gens, ce sculpteur, peintre et plasticien français est indissociable de la ville de Nice où il a vécu, créé et laissé des oeuvres dans le paysage urbain.
La famille du jeune Alexandre Joseph Sosnowsky est originaire de Riga en Estonie. Mais elle rejoint Nice et s’installe au Regina face au site romain de Cemenelum, sur la colline de Cimiez.
Dans sa jeunesse, c’est aussi à Nice que Sosno fait une série de rencontres déterminantes : il fait la connaissance du peintre Henri Matisse en 1948 puis rencontre Yves Klein et Arman en 1956.
Alors qu’il travaille pour la presse et la télévision, il crée à Nice la revue "Sud-Communications" où il énonce, dans le numéro de juin 1961, la première analyse théorique de ce qui deviendra "l’Ecole de Nice".
Plus tard, dans les années 1990, il installe son atelier sur les hauteurs de Nice à Bellet et ouvre un atelier annexe à Monaco.
Entre 2000 et 2002, avec les architectes Yves Bayard et Francis Chapus, il réalise la Tête Carrée : cette oeuvre, qui est la première sculpture habitée au monde est devenue un emblème de la ville de Nice et accueille aujourd’hui encore les bureaux de la bibliothèque Louis Nucéra.
C’est donc tout naturellement à Nice, sur le site antique de Cemenelum qu’il connaissait bien, qu’a été organisée la plus grande rétrospective d’œuvres sculptées de l’artiste. Difficile de passer à côté de l’affiche tant le titre interpelle et amuse : Sosno squatte l’Antique !

Un dialogue entre deux époques

Pour nous faire redécouvrir les sculptures de cet artiste reconnu (qui fut également peintre, photographe et théoricien de son propre cheminement artistique), le Musée d’Archéologie de Nice Cimiez fait dialoguer ses collections avec ces créations contemporaines.
La scénographie de l’exposition, imaginée par Mascha Sosno, épouse et muse de l’artiste, et Bertrand Roussel, directeur des musées d’archéologie de Nice, joue avec les formes et avec concept d'oblitération ("cacher pour mieux montrer") inventé par Sacha Sosno.
Les courbes des statues antiques côtoient les arêtes vives des sculptures carrées de l’artiste. Les couleurs vives (rouge, jaune) contrastent avec la végétation alentours et le gris blanc des vieilles pierres sur le site antique de l’ancienne cité de Cemenelum.
Plus de 70 œuvres sont présentées in situ, disséminées au milieu des vestiges romains et dans les salles du musée archéologique.
Une vingtaine de sculptures monumentales représentant des dieux et des héros (Venus, Poseidon, le Discobole, etc.) sont à découvrir dans les jardins du musée :


Copyright : Audrey Vautherot
Ainsi, les oeuvres de Sosno "squattent" l’ensemble du musée et du site archéologique et se cachent au milieu des collections permanentes et du patrimoine antique pour mieux se montrer.
Nul doute que l’artiste aurait adoré cette réjouissante confrontation par-delà les siècles !
Si cette présentation vous a donné envie d’en voir plus, sachez que la Ville de Nice a mis en ligne une visite virtuelle que vous pouvez regarder sur Youtube en attendant de pouvoir vous rendre sur place :

Infos pratiques

L’exposition Sosno squatte l’Antique se tient jusqu’au 28 mars 2021 au Musée d’Archéologie de Nice Cimiez.
Adresse
Musée d’Archéologie de Nice Cimiez
160, avenue des Arènes
06000 NICE
Horaires
Ouvert tous les jours sauf le mardi : de 10h à 18h
Tarif
Entrée libre

Date de création : 2020-11-18
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2020