Environnement : 4 bonnes raisons de limiter les mails

Si vous pensez que le courrier électronique est meilleur pour l'environnement que le tout-papier, il va falloir revoir votre copie... En effet, les e-mails que nous envoyons aujourd'hui sans modération consomment beaucoup d'énergie. Pour tous ceux qui veulent concilier technologie et écologie, nous avons répertorié 4 bonnes raisons de limiter les mails.


1- Chaque mail envoyé génère du CO2

Nous n'en avons généralement pas conscience, mais écrire un mail et cliquer sur "Envoyer" n'est pas un geste anodin pour la planète.
Cette habitude devenue courante dans la sphère privée comme dans le monde du travail est même polluante.
Selon l'organisation Carbon Literacy Project, un e-mail standard génère environ 4 g de CO2. Si votre courriel comporte en prime une pièce jointe volumineuse, il peut générer jusqu'à 50 g de CO2.
Pourquoi cette empreinte carbone Tout simplement parce qu'un mail, même adressé à un collègue dans le bureau d'à côté, parcourt des milliers de kilomètres vers les datacenters de Google ou de Yahoo situés aux États-Unis...
La distance moyenne parcourue par un e-mail est de 15.000 km !
Votre courrier électronique transite par des dizaines de routeurs, serveurs et autres ordinateurs qui consomment de l'énergie pour fonctionner et qui ont besoin d'être refroidis.

2- Le bilan carbone global est énorme

Peut-être pensez-vous qu'il n'est pas primordial de limiter les mails que vous envoyez chaque jour puisque chaque envoi représente seulement 4 g de CO2...
Pour mesurer l'ampleur de cette pollution, il faut prendre conscience de la quantité de messages qui s'accumulent dans nos boîtes mail : en France, un internaute reçoit en moyenne 39 courriels par jour, d'après ContactLab.
Selon le cabinet d'études Radicati Group, en 2018, 281 milliards d'emails ont été envoyés chaque jour dans le monde !
Avec une empreinte carbone moyenne de 4 g de CO2 par envoi, ce sont donc 410 millions de tonnes de CO2 qui ont été générées en une seule année.
À titre de comparaison, le transport aérien mondial a généré 859 millions de tonnes de CO2 en 2017, d'après l'IATA.
De plus, le petit calcul ci-dessus est largement en-dessous de la réalité car il tient pas compte des spams qui représentent la moitié des messages reçus par les internautes.
Or, même quand on ne les ouvre pas, ces messages indésirables produisent 0,3 g de CO2. On estime que les spams équivalent à eux seuls aux émissions annuelles de 3,1 millions de véhicules !
Le courrier électronique représente donc une source de pollution, et même de pollution inutile car en moyenne, 80% des e-mails reçus ne sont jamais ouverts.

3- Le stockage des messages aussi est énergivore

Si les chiffres ci-dessus n'ont pas suffi à vous convaincre de limiter les mails, notez que ces messages consomment aussi de l'énergie pour leur stockage.
Or, chaque Français conserverait entre 10.000 et 50.000 mails non lus dans sa boîte de réception !
Ces e-mails conservés inutilement représentent autant de données stockées dans des datacenters.
Selon le site Nature, les datacenters consomment 200 TWh par an et produisent 0,3% des gaz à effet de serre mondiaux.
Plus largement, on estime que l'industrie du numérique représente 2% des émissions globales de CO2.

4- Des solutions simples existent

Si l'ampleur de la pollution générée par le courrier électronique vous a donné envie de réagir, sachez qu'il existe plusieurs solutions pour limiter vos mails et leur empreinte carbone.
Voici 7 gestes simples à adopter sans tarder pour moins polluer :
1- préférez le téléphone ou les SMS aux mails
2- réduisez la taille des pièces jointes que vous envoyez en compressant les images ou en envoyant un lien hypertexte plutôt qu'un document
3- désabonnez-vous de toutes les newsletters que vous ne lisez pas
4- supprimez vos anciennes adresses mail dans laquelle s'entassent des messages non lus
5- limitez la liste de vos contacts au strict nécessaire
6- triez régulièrement votre boîte de réception pour éliminer les messages inutiles
7- si vous êtes submergé par l'ampleur de la tâche, utilisez une application de tri automatique des e-mails comme Cleanfox (voir le lien ci-dessous).

Date de création : 2019-02-27
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2019