Sobriété numérique : comment réduire l'impact environnemental de vos appareils ?

La démocratisation des équipements numériques tels que les smartphones, les tablettes et les ordinateurs portables a un impact considérable sur l'environnement. Pour aider les usagers à profiter de ces nouvelles technologies tout en limitant leur empreinte environnementale, l'Ademe vient de publier un nouveau guide dédié à la sobriété numérique. Nous en avons extrait 5 conseils à appliquer sans attendre.


1- Ne renouvelez pas trop souvent vos équipements

Le premier conseil et l'un des plus importants pour atteindre une certaine sobriété numérique consiste à ne pas renouveler trop souvent vos équipements tels que les smartphones, tablettes et autres ordinateurs.
En effet, près de 80 % de l'impact environnemental de ces équipements est lié à la fabrication des appareils.
Pour limiter cet impact, pensez appliquer les conseils suivants :
• à l’achat, privilégier des appareils portant des labels environnementaux et choisir les modèles les plus sobres en énergie et les plus durables, en consultant leur indice de réparabilité.
les conserver le plus longtemps possible. Efforcez-vous de prolonger la durée de vie de vos appareils connectés, en les gardant si possible 4 ans au lieu de 2 ans, ce qui divisera par deux l'impact environnemental du produit.
• si vous avez besoin de changer votre appareil à cause d'une panne par exemple, privilégier les alternatives à l'achat neuf comme un appareil reconditionné.

2- Chouchoutez vos appareils

Pour conserver vos appareils connectés le plus longtemps possible, ce qui est l'un des principes clés de la sobriété numérique, vous devez veiller à leur bon entretien.
Selon l'Ademe, quelques réflexes simples suffisent à prolonger la durée de vie des ordinateurs, tablettes, smartphones et consoles.
L’entretien consiste notamment à :
• protéger votre smartphone des chocs grâce à une coque, un film anti-rayures ou un verre anti-casse
• enlever la poussière dans les entrées de ventilation de votre ordinateur
• éviter la surchauffe en veillant à ne jamais laisser les équipements en plein soleil, sur vos genoux ou sur une couverture
• ne pas laisser d'appareil en charge toute la nuit
• protéger le système à l'aide d'un antivirus régulièrement mise à jour et d'un navigateur sécurisé
• faire le ménage dans vos appareils en supprimant régulièrement les données inutiles.

3- Limitez votre consommation électrique

La sobriété numérique consiste aussi à adopter de bons réflexes pour limiter la consommation électrique de vos appareils.
Certains gestes simples permettent de faire durer plus longtemps la batterie de votre smartphone ou de votre tablette par exemple :
• préférer le wifi à la 4G à chaque fois que cela est possible
• bien paramétrer vos appareils en utilisant notamment le mode économie d’énergie
• éteindre vos appareils quand vous n'en avez pas besoin, en particulier pendant la nuit.

4- Limitez le poids et le transit des données

Nous n'en avons généralement pas conscience lorsque nous les utilisons, mais nos appareils connectés ont besoin pour fonctionner de réseaux, d'infrastructures et de data centers qui consomment beaucoup de matériaux et d'énergie.
Une étude de l'ADEME datant du 19 janvier 2022 estime que le secteur numérique représente 2,5 % de l'empreinte carbone annuelle de la France.
Pour parvenir à une certaine sobriété numérique, il convient de corriger nos habitudes de stockage et de partage des données.
L'Ademe recommande notamment :
• de stocker utile et local, en évitant les doublons dans le stockage des fichiers et en supprimant tous les documents inutiles dans le cloud.
• de nettoyer régulièrement sa boîte mail car les mails représentent une grande quantité de données stockées en permanence. Pour limiter le poids de ces données, pensez aussi à vous désabonner des newsletters que vous n'avez pas le temps de lire et à limiter les pièces jointes.
• de télécharger des vidéos plutôt que de les regarder en streaming.

5- N'oubliez pas de recycler vos appareils

Lorsque vos appareils connectés arrivent en fin de vie, il faut bien sûr les recycler.
Comme dans d'autres domaines, le recyclage contribue à la sobriété numérique car il permet de démonter les équipements et de récupérer un maximum de matériaux réutilisables.
La fabrication de nos smartphones nécessite des ressources naturelles qui ne sont pas toutes renouvelables, d'où l'intérêt de recycler un maximum de matériaux.
Mais, à ce jour, seule la moitié de nos appareils connectés est récupérée et valorisée par les filières de recyclage en France. Moins de 10 % des smartphones sont collectés pour le recyclage, si bien que 50 à 100 millions de téléphones dormiraient dans nos tiroirs ! Dites stop à cet énorme gaspillage !
Et si votre appareil, smartphone ou tablette fonctionne encore, pensez à lui donner une seconde vie en le vendant ou en le donnant à un proche.

Date de création : 2022-06-23
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2022