Textiles durables : c'est quoi, le lyocell ?

On voit de plus en plus dans les boutiques de prêt-à-porter des vêtements en lyocell. Cette fibre textile est généralement présentée comme une alternative "durable" au coton. Mais de quoi s’agit-il exactement Et ce nouveau tissu est-il vraiment écologique Explications.


Pourquoi être attentif aux matières des vêtements ?

Vous l’ignoriez peut-être, mais 4% de l’eau potable disponible dans le monde est utilisée pour fabriquer nos vêtements. Pour fabriquer un simple blue jeans il faut une quantité d’eau équivalant à 285 douches !
De plus, le secteur de la mode émet 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre chaque année. Cette pollution est liée à l’ensemble du cycle de vie des vêtements : la fabrication des matières premières, la confection et le tissage, les traitements et teintures des tissus et enfin le transport des produits finis…
Pour toutes ces raisons, si vous voulez réduire l’impact de votre garde-robe sur l’environnement, sachez qu’il est essentiel de bien choisir les matières premières de vos vêtements.
Les fibres textiles qui les composent sont souvent très polluantes et peuvent nécessiter l'utilisation de produits chimiques et de métaux lourds.
Pour limiter cet impact environnemental, mieux vaut privilégier le coton bio et des fibres textiles qui ne nécessitent pas beaucoup d’eau et d’engrais, comme le chanvre ou le lin (dont la France est le premier producteur mondial).
Parmi les fibres artificielles, certaines sont obtenues à partir de ressources naturelles comme la viscose et le lyocell.

C’est quoi, le lyocell ?

Le lyocell est une fibre textile très résistante, douce et souple fabriquée à partir de pulpe ou de cellulose de bois. Elle est généralement obtenue à partir de bois d’eucalyptus ou d’autres arbres feuillus peu gourmands en eau, comme le chêne et le bouleau.
Peut-être pensez-vous qu’il n’existe que deux catégories principales de fibres textiles :
=> les fibres naturelles comme le lin, la laine, le chanvre, le coton, la ramie et la soie d’une part
=> les fibres artificielles fabriquées à partir de produits pétrochimiques comme le polyester et le nylon
Mais ce n’est pas tout à fait exact car le Lyocell se situe quelque part entre ces deux catégories. Tout comme la viscose, il s’agit d’une fibre artificielle obtenue à partir de ressources naturelles.
Sa fabrication nécessite l’utilisation de procédés chimiques peu polluants : le mélange de pulpe de bois est dissout dans un solvant non toxique.
Au final, cette fibre textile est donc plus écologique que le nylon, le polyester et l’élasthanne (des matières synthétiques produites à partir de pétrole, selon des procédés industriels extrêmement polluants).

Qui l’a inventé ?

Le lyocell a été inventé aux États-Unis dans les années 1970.
Il a été commercialisé pour la première fois aux États-Unis en 1992, par la société Courtaulds Fibers sous le nom de Tencel.
La division Tencel de Courtaulds a ensuite été vendue à la société autrichienne Lenzing AG. Ce géant du textile le commercialise sous le nom de Lenzing Lyocell et s’impose comme un important producteur de ce tissu dans le monde.
La demande mondiale est en hausse car ce tissu est très polyvalent : il peut être utilisé comme matière première pour des vêtements (des jeans, des pantalons, des chemises, des T-shirts...) et du linge de maison (des draps de lit, des serviettes...).

Est-il vraiment écologique ?

Le lyocell est une fibre textile durable pour plusieurs raisons :
=> sa matière première, la cellulose, est facilement obtenue à partir de plantations gérées durablement et certifiées FSC (Forest Stewardship Council)
=> la croissance et la culture de ces arbres (des eucalyptus en général) requiert moins de pesticides et d’irrigation que la culture du coton : il faut 5000 litres d'eau pour produire 1 kg de coton, contre moins de 1000 litres d’eau pour 1 kg de tencel
=> sa fabrication ne génère aucun sous-produit nocif car le solvant utilisé, l’oxyde d’amine, n’est pas toxique. Il peut même être recyclé : après l’avoir utilisé pour décomposer la cellulose, l’oxyde d’amine  est récupéré à plus de 99% et réutilisé dans un circuit à boucle quasi-fermée
=> en tant que fibre 100 % cellulosique, le Lyocell est naturellement biodégradable.

Quels sont ses avantages et inconvénients ?

En plus d’être une matière durable, le lyocell a pour avantage de donner un tissu doux, léger et confortable.
Il est souvent utilisé pour fabriquer des vêtements de sport car il est aussi résistant, respirant et hypoallergénique. Il offre une meilleure absorption de l’humidité et de la transpiration que le coton.
Autre avantage de ce tissu, il n'a pas souvent besoin d'être repassé. Si besoin, il est possible de le repasser à l'envers, à basse température. 
Son seul inconvénient est son prix : il est un peu plus cher que le coton ou le lin tout simplement parce qu’il coûte plus cher à produire.
Mais l’investissement en vaut la peine car cette fibre textile donne des vêtements de qualité, faits pour durer.

Comment entretenir ce tissu ?

Les vêtements et le linge de lit composés à 100% de lyocell doivent être lavés à la main avec un détergent doux, à une température n’excédant pas les 30°C.
Il ne faut pas tordre ou presser le tissu mouillé pour l’essorer, mais simplement le sécher à l’air libre sur un cintre.
Si vos vêtements combinent le lyocell avec d’autres matériaux comme le coton ou le nylon, reportez-vous aux instructions de lavage données par le fabricant. Lisez attentivement l’étiquette du vêtement, car le lavage peut être délicat.

Date de création : 2020-10-07
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2020