Zone blanche saison 2 : 5 bonnes raisons de regarder la suite

Vous souvenez-vous de Zone blanche Cette série télé, mêlant intrigue policière et atmosphère surnaturelle, revient sur France 2 à partir de ce soir, lundi 11 février. Nous avons listé pour vous 5 bonnes raisons de regarder la saison 2.


1- Pour retrouver des personnages attachants

Souvenez-vous : la saison 1 de Zone Blanche, diffusée en 2017, nous plongeait dans le quotidien du petit village de Villefranche.
Ses habitants, isolés du reste du monde et assez rustiques, devaient faire face à un nombre grandissant d'événements inexpliqués...
Dans la saison 2, qui arrive ce soir sur France 2, les habitants de Villefranche vont encore une fois être confrontés à une multitude de problèmes, entre nouveaux meurtres, magouilles et secrets...
Mais surtout, la série prend le temps de creuser ses personnages, aussi étranges qu’attachants : Laurène, la gendarme hantée par la forêt, ou Siriani, l'inimitable procureur…
Mathieu Missoffe, le créateur de la série, explique : "Si les gens s’attachent [à la série], c’est avant tout pour les personnages. Comme ils ont désormais trouvé leur individualité, on peut les faire vivre. Je leur donne du temps, des scènes dédiées, qui ne font pas avancer l’action. Ce n’est pas un équilibre facile parce qu’il faut préserver le rythme de la narration, mais je crois à fond à mes personnages."

2- Pour replonger dans son atmosphère si particulière

En 2017, la série Zone blanche avait marqué les esprits par son univers à la croisée du polar et du surnaturel.

Si les 8 épisodes de la saison 1 vous avaient tenu en haleine, vous avez sûrement hâte de découvrir la suite... et vous ne serez pas déçu !
La saison 2 a cette fois encore été tournée du côté de Gérardmer dans les Vosges et en Belgique, dans des paysages de forêt nappés de brume.
Ce thriller ne lésine pas sur les symboles (le gigantisme de cette forêt, son atmosphère digne d'un conte et ses corbeaux en sentinelles) pour transporter les téléspectateurs dans un autre monde.
"On voulait faire un western contemporain, rentrer dans des espaces plus grands et plus fous pour sortir de l’univers urbain des polars", explique Vincent Mouluquet, le producteur.
Cette saison encore, la série distille de l'angoisse à chaque épisode et des mystères à n'en plus finir. L'atmosphère est pesante et le téléspectateur captivé...

3- Pour percer de nouveaux mystères

Après avoir résolu la disparition de Marion Steiner dans la saison 1 de Zone Blanche, vous pensiez que Laurène en avait fini avec les mystères de Villefranche Détrompez-vous !
De nombreux secrets planent encore sur la petite ville, qui sera à nouveau le théâtre de nombreux décès inexpliqués dans cette saison 2.
Mais surtout, cette suite va vous plonger dans un passé très lointain qui pourrait expliquer les mystères d'aujourd'hui... Laurène découvrira-t-elle l'origine du mal qui ronge la région

4- Pour s'initier à la mythologie celte

Plus cohérente que la précédente, la saison 2 de Zone blanche se précise comme un polar fantastique empreint de mythes celtes.
Alors que les meurtres s’enchaînent à Villefranche et que la pollution issue de la carrière voisine menace l’environnement, une vieille légende refait surface.
Cernunnos, le Dieu celte aux bois de cerf, serait-il de retour pour défendre la nature
Miraculeusement retrouvée vivante après avoir reçu trois balles dans le ventre, la major Laurène Weiss va se lancer sur la piste d’un antique sanctuaire et de cet homme des bois qui l’a enlevée vingt ans ans plus tôt…
Selon Mathieu Missoffe, le créateur de la série : "La mythologie de la série, qui émergeait dans la première saison, passe maintenant au premier plan. De fil rouge, l’énigme tissée autour de la créature devient une colonne vertébrale."

5- Pour son côté écolo

Non seulement la saison 2 de Zone blanche nous promet encore plus de fantastique et plus de frissons, mais elle réussit aussi à explorer avec subtilité plusieurs registres.
"Dès la création de la série, j’avais envie que des éléments concrets, réalistes, comme l’enfouissement des déchets toxiques dans la carrière, cohabitent avec une dimension ésotérique.", raconte Mathieu Missoffe. "Nous avons cherché notre manière de conjuguer cela avec l’idée directrice d’une nature qui se dérègle."
La question de l'écologie est encore bien présente dans cette saison 2, marquée par l'arrivée de Marina Hands dans le rôle d’une spécialiste des dérèglements environnementaux.
"Le désarroi de la communauté de Zone blanche, menacée par des intérêts capitalistes désincarnés, la corruption, les colères de la nature, résonne avec le monde réel. Et crée un maelström d’émotions qui, dans la série, justifie la violence, l’ésotérisme et le retour à la croyance. Un aspect que je souhaite développer dans la saison 3", explique le créateur de cette fiction française.
En attendant l'acte 3 et la résolution de ce mystérieux polar vosgien, ne manquez pas les épisodes inédits ce soir à partir de 21h sur France 2 !

Date de création : 2019-02-11
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2019