Courge amère : attention à l'intoxication !

À l'approche d'Halloween, les citrouilles et cucurbitacées en tout genre fleurissent sur les étals. Mais attention : contrairement à ce que l'on imagine souvent, toutes les courges ne sont pas comestibles ! Certaines cucurbitacées au goût amer peuvent provoquer une intoxication alimentaire parfois grave. On vous explique comment reconnaître les variétés de courges toxiques aussi appelées courges amères.


Quels sont les symptômes d'une intoxication à la courge ?

Quand on achète ou que l'on cultive des cucurbitacées, il faut faire attention à l'intoxication car certaines courges contiennent des substances très irritantes et amères appelées cucurbitacines.
Ces toxines sont naturellement sécrétées par les courges sauvages pour repousser les insectes et les prédateurs comme les chenilles. Mais elles sont dangereuses pour les humains, d'autant plus qu'elles ne sont pas éliminées par la cuisson du légume.
En cas d'ingestion, ces substances toxiques provoquent des douleurs digestives, des nausées, des vomissements et une diarrhée parfois sanglante. Elles peuvent entraîner une déshydratation sévère nécessitant une hospitalisation.

Quelles sont les cucurbitacées toxiques ?

Les courges amères qu'il ne faut surtout pas consommer sont tout d'abord les Coloquintes ou courges ornementales.
On voit beaucoup de Coloquintes sur les marchés en automne mais il faut savoir qu'elles ne sont pas comestibles et sont vendues pour un usage strictement décoratif.
Même si elles sont parfois commercialisées au rayon fruits et légumes des supermarchés, vérifiez les étiquettes et ne les confondez surtout pas avec des courges destinées à l'alimentation !

Quels sont les risques liés à la culture des courges ?

Il existe également un risque d'intoxication aux courges amères quand on cultive des cucurbitacées dans son potager familial.
En effet, il arrive que certaines courges que l'on a plantées soi-même deviennent impropres à la consommation à la suite d'une hybridation avec des courges sauvages.
Ce phénomène d'hybridation peut survenir lorsque des variétés amères et des variétés comestibles cohabitent dans un même potager ou dans des potagers voisins et font l'objet d'une pollinisation croisée.
Le risque que vos courges deviennent toxiques augmente si vous récupérez les graines et que vous les ressemez d'année en année.
Notez aussi qu'il est d'autant plus facile de s'intoxiquer que les courges non comestibles issues d'une hybridation ont exactement la même apparence que des courges comestibles ! Ces fruits en forme de courgette ou de courge Butternut ordinaires sont des leurres produits par la plante pour tromper les insectes.
La seule différence est leur goût amer qui doit vous alerter. Ce sont les toxines appelées cucurbitacines qui sont à l'origine de cette amertume.
Selon les centres antipoison de France, sur les 353 cas d'intoxication recensés entre 2012 et 2016, 54 % étaient dus à une courge amère récoltée au potager familial.

Comment limiter les risques d'intoxication ?

Pour éviter une Intoxication alimentaire aux courges amères, retenez que les Coloquintes ou courges ornementales sont toutes toxiques et ne doivent jamais être consommées. En cas de doute au moment de l'achat, adressez-vous à un vendeur.
Quand vous cuisinez de la courge, que vous l'ayez achetée dans le commerce ou cultivée dans votre propre potager, il est conseillé de goûter un petit morceau de légume cru. Si le goût est amer, recrachez-le et jetez la courge ! Vous ne devez pas la consommer, même cuite.
Enfin, soyez vigilants lorsque vous cultivez des cucurbitacées dans votre potager familial. Ne consommez jamais des courges sauvages qui ont poussé spontanément.
Évitez aussi de récupérer les graines de vos récoltes précédentes pour les ressemer. Pour limiter les risques d'intoxication, il est plus prudent d'acheter de nouvelles graines de courges chaque année.

Que faire en cas d'intoxication ?

Si des membres de votre famille présentent des signes d'intoxication aux courges amères, contactez un centre anti-poison ou consultez rapidement un médecin.
En cas d'urgence médicale, composez le 112 ou le 15.
Ne jetez pas la courge incriminée afin que des experts puissent l'analyser.

Date de création : 2022-10-14
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2023