Canicule marine : la mer Méditerranée bat des records de température

Avec les vagues de chaleur successives que connaît la France cet été, les terres ne sont pas les seules à souffrir d’un coup de chaud. Des températures exceptionnellement élevées ont été relevées au large de nos côtes, si bien que les météorologues parlent de canicule marine.


C'est quoi, une canicule marine ?

Comme son nom l'indique, une canicule marine est une hausse exceptionnelle des températures constatée en mer. Ce phénomène a été baptisé ainsi par les scientifiques du GIEC en 2019.
L’origine de ce phénomène, ce sont bien sûr les épisodes de chaleur sur le littoral. Lorsque le mercure grimpe sur terre, la mer finit par se réchauffer et les baigneurs en vacances au bord de la Méditerranée cet été n'ont pas tardé à le constater !
Petite différence, les canicules marines ne sont pas aussi brutales que les canicules terrestres. La température de l'eau augmente plus lentement, mais ensuite la chaleur persiste plus longtemps.
Selon la durée du phénomène, il peut concerner uniquement les eaux en surface ou les eaux plus profondes, avec des impacts plus graves sur la biodiversité.

Comment se manifeste-t-elle ?

Avec les vagues de chaleur successives que la France est en train de vivre en 2022, les océans ont absorbé un surplus de chaleur, ce qui a fait progressivement grimper la température marine.
Des records de température ont été battus dans les eaux de la mer Méditerranée. Par endroit, la température de l'eau affiche jusqu'à 5°C de plus que d’habitude à la même époque.
En surface, la température de l'eau frôle ou dépasse les 30°C en Méditerranée et notamment au large de la Corse. Il s'agit d'une température record qui n'avait même pas été atteinte lors de la fameuse canicule de 2003.
Cela n'a rien d'étonnant puisque, depuis le 30 juin 2022, la température de l'atmosphère n'est pas descendue en dessous de 20°C sur le pourtour méditerranéen, même la nuit. Plus globalement, dans toute la Méditerranée, la tendance générale est au réchauffement depuis le début des années 1980.
La Manche et l'océan Atlantique sont également touchés, dans une moindre mesure, par ce phénomène. Les scientifiques ont constaté une hausse de 1 à 2°C dans leurs eaux et s'en inquiètent.
Avec le réchauffement climatique et les vagues de chaleur de plus en plus fréquentes sur les terres, la canicule marine pourrait elle aussi devenir un phénomène récurrent. Les climatologues ont constaté que la fréquence de ces événements a doublé entre 1982 et 2016.

Quelles sont les conséquences pour l'environnement ?

Bien sûr, les baigneurs les plus frileux pourraient se réjouir de ces températures dignes des mers tropicales… Mais en fait, la canicule marine n'a rien de joyeux car ce coup de chaud au large de nos côtes n'est pas sans conséquences sur les écosystèmes marins.
Lorsque la mer se réchauffe en profondeur, les impacts sur la biodiversité sont plus graves. En effet, certaines espèces comme les herbiers de posidonie ne peuvent pas supporter une température de l'eau supérieure à 25°C.
La hausse des températures oblige aussi d'autres espèces courantes comme les barracudas et les mérous à migrer vers le nord pour y trouver des eaux plus fraîches.
Par ailleurs, l'augmentation de la température des mers n'est pas sans conséquences sur le climat. Elle entraîne une hausse de l'humidité atmosphérique et favorise des phénomènes extrêmes comme les épisodes cévenols et les tempêtes.
Pour rappel, on parle d'épisode cévenol quand les nuages chargés de pluie restent piégés dans le massif des Cévennes entre la Lozère et le Gard et d'épisode méditerranéen quand le même phénomène météo concerne l'arrière-pays méditerranéen, par exemple en Provence ou en Corse. Ce phénomène météorologique déclenche des orages violents et localisés, souvent à l'origine de graves inondations.
C'est pourquoi le site spécialisé dans la prévision et la gestion des phénomènes orageux Keraunos (lien ci-dessous) surveille de près les épisodes caniculaires sur les terres et en mer.

Date de création : 2022-08-02
Auteur :

Plus d'informations :
Plus d'information

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2022