Météo : qu'est-ce que l'hiver ?

Dans l'hémisphère nord, nous sommes officiellement en hiver depuis le 21 décembre. Mais saviez-vous qu'il y a plusieurs manières de définir cette saison Nous vous proposons de découvrir comment on définit l'hiver dans le calendrier, mais aussi en astronomie et en météorologie.


Une saison, plusieurs définitions

Vous l'ignoriez peut-être, mais il existe plusieurs définitions de l'hiver.
Selon la définition astronomique, il s'agit de la saison comprenant les jours les plus courts de l'année.
Selon la définition météorologique, il s'agit de la saison comprenant les mois les plus froids de l'année.
Et bien sûr, cette saison a aussi une définition calendaire : dans le calendrier, elle est délimitée par des dates qui varient selon les pays.

La définition astronomique

L'hiver, comme toutes les autres saisons sur Terre, est tout d'abord un phénomène astronomique.
En effet, les saisons sont liées à l'inclinaison de l'axe de la Terre par rapport à son plan orbital.
Comme notre planète est inclinée de 23,44° sur son orbite, différentes latitudes sont orientées face au Soleil pendant une révolution complète.
Quand l'hémisphère nord connaît sa saison hivernale, l'hémisphère sud fait face au Soleil de façon plus directe, et inversement.
Du point de vue astronomique, l'hiver commence avec le solstice d'hiver et se termine avec l'équinoxe de printemps.
Dans l'hémisphère nord, ce solstice correspond à la nuit la plus longue, vers le 21 décembre, alors que dans l'hémisphère sud il a lieu vers le 21 juin (car les saisons sont inversées).
Dans l'hémisphère nord, l'équinoxe de printemps a lieu vers le 21 mars, lorsque le Soleil est au zénith à l'équateur.
Entre le solstice d'hiver et l'équinoxe de printemps, la durée des journées s'allonge et celle des nuits diminue.
A noter : plus généralement, la saison hivernale se caractérise par des journées plus courtes que les nuits, ce qui se produit entre les équinoxes d'automne et de printemps. Cette période correspond d'ailleurs à la conception étendue de "l'hiver".
Autre fait peu connu, il y a un hiver sur Mars aussi car l'axe de rotation de la planète rouge est lui aussi incliné !

La définition météorologique

Du point de vue météorologique, l'hiver correspond à la période la plus froide de l'année.
L'hiver météorologique coïncide avec les jours les plus courts et les températures les plus basses.
Cette saison froide est d'ailleurs la période du repos pour les plantes et celle de l'hibernation pour certains animaux.
Dans l'hémisphère nord, cette saison comprend les mois de décembre, janvier et février.
En France métropolitaine, le mois le plus froid est celui de janvier. Le minimum de température ne se produit pas au moment du solstice mais un peu plus tard, en raison de l'inertie thermique du sol et de l'océan.
En revanche, dans l'hémisphère sud, les saisons sont inversées : l'hiver météorologique correspond donc aux mois de juin, juillet et août.

Des dates variables selon les pays

Sur notre calendrier, l'hiver s'étend du 21 décembre au 19 mars dans l'hémisphère nord, le 20 mars étant le premier jour officiel du printemps.
Dans l'hémisphère sud en revanche, par exemple sur l'île de la Réunion, cette saison s'étend du 21 juin au 22 septembre environ.
De plus, les dates de début et de fin de la saison hivernale peuvent varier passablement selon les cultures.
En Russie, l'hiver commence le 1er décembre, ce qui correspond à l'hiver météorologique.
Certaines cultures font aller cette saison du mois de novembre au mois de février, en la faisant commencer le 11 novembre (lors de la Saint-Martin) et en la faisant cesser le 14 février, jour de la Saint-Valentin (date symbolique de renaissance de la nature et d'amour).
En Scandinavie, la saison hivernale débute même le 1er novembre, à la Toussaint pour s'achever lors de la Chandeleur le 1er ou le 2 février.
Enfin, dans le calendrier chinois, cette saison débute vers le 7 novembre, ce qui correspond au jour près au début de l'hiver astronomique.

Une saison riche de symboles

Le solstice d'hiver est une date hautement symbolique qui a été célébrée bien avant l'apparition du christianisme.
Bien avant l'apparition des fêtes de Noël, certains peuples du nord de l'Europe fêtaient Yule tandis que les Romains célébraient le "Soleil invaincu".
Dès l'Antiquité, l'alternance des saisons a aussi inspiré des mythes comme le mythe de Perséphone.
La mythologie grecque raconte que Hadès (le dieu des Enfers) enlève Perséphone afin d'en faire sa femme.
Zeus ordonne alors à Hadès de la rendre à Déméter, sa mère, qui est aussi la déesse de la Terre, mais Perséphone ne peut quitter définitivement les Enfers.
Finalement, Zeus parvient à un compromis : il décide que Perséphone doit passer six mois avec Démeter et six mois avec Hadès. Pendant la période où sa fille est avec Hadès, la tristesse de Démeter provoque l'hiver.
Dans la mythologie celtique brittonique, Gwynn ap Nudd capture une jeune femme nommée Creiddylad.
Le 1er mai, son amant Gwythr ap Greidawl combat Gwyn afin de la récupérer, et ce combat symbolise la lutte entre l'hiver et l'été.

Date de création : 2019-01-03
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2019