Voyages en 2020 : les nouvelles tendances durables

Le tourisme évolue constamment suivant le goût des voyageurs. Des tendances durables émergent dans le début de cette nouvelle décennie. En voici quelques-unes.


Une évolution lente du tourisme mais qui se veut durable

Les années 2010 ont été la décennie où les voyages sont devenus plus aisés.
Les services d'hébergement de courtes durées, l'engouement pour les villes de plus petites tailles et la montée en puissance des compagnies aériennes low cost ont réduit la planète et l'ont rendu plus attrayante.
Les photos alléchantes des réseaux sociaux nous ont envoyés dans des coins éloignés à la recherche d'endroits plus authentiques, locaux... ou bien au contraire pour recréer les clichés des influenceurs.
Mais si les voyages sont devenus une sorte de sport au cours des dix dernières années, ils commencent à se relâcher.
En fait, vouloir visiter tous les pays du monde avant ses 40 ans ou simplement cocher trois destinations à privilégier au cours d'un voyage d'une semaine est épuisant.
Le nombre impressionnant de canaux de réservations et de sources d'inspiration a laissé les voyageurs perplexes, même ceux qui ont du mal à trouver comment maximiser chaque minute de leurs précieuses journées de vacances en utilisant les Guides touristiques sur mobiles
C'est pourquoi le "voyage lent ", qui permet de se mettre "dans la peau" d'un endroit en y restant simplement un peu plus longtemps, gagne en popularité.
L'idée ne fait pas que rendre les vacances plus reposantes, elle est aussi plus durable et plus épanouissante sur le plan environnemental.
Elle souligne la majorité des tendances qui vont remodeler la façon dont nous pensons à nos aventures en 2020 et au-delà.

Profitez d'un voyage à empreinte zéro carbone

Il est devenu plus facile de compenser correctement vos vols en empreinte carbone.
Mais en 2020, cette tendance ira beaucoup plus loin.
Plusieurs sociétés existent pour gérer votre compensation carbone et celles-ci publient des outils pour vous aider à compenser votre empreinte lors de vos voyages (même en croisières).
Plusieurs compagnies aériennes, se fixent des objectifs pour compenser les émissions de co2 de l'ensemble de leur flotte.
Les voyagistes s’y mettent aussi, en s'assurant que votre empreinte soit également compensée.
Tous ces types de voyages peuvent être trouvés sur les plateformes en ligne tel que Voyage privé : N°1 des ventes privées de voyages

Les jardins sont la nouvelle attraction des hôtels

Il n'y a pas beaucoup d'Eden dans notre vie à cent à l’heure, et c'est peut-être pourquoi les jardins sont de plus en plus populaires dans les hôtels.
Ça semble pittoresque, presque ennuyeux... et pourtant c'est tout l'intérêt.
On peut déjà communier avec la nature de cette façon dans des endroits comme l'emblématique domaine écossais Gleneagles, qui vient de refaire son jardin pour mettre en valeur les plantes et la flore locale plus authentique.
En Irelande, au château de Dromoland, vieux de 300 ans, qui vient lui aussi d’être rénover, vous pouvez faire la visite des jardins en compagnie de la jardinière en chef.
Mais des jardins naturels sont peut être communs dans cette partie du monde.
Une meilleure preuve de la tendance se trouve peut être dans les Hamptons, où l’établissement Shou Sugi Ban met en valeur ses jardins japonais méditatifs conçus par le célèbre architecte paysagiste Lily Kwong.
Ou encore à Marrakech, où le Royal Mansour, avec ses jardins qui s’étendent sur 3,7 hectares, est l'œuvre de Luis Vallego (décoré de l'Ordre du Soleil Levant pour son travail sur les bonsaïs par l'empereur du Japon). Les clients peuvent y dîner dans des “nids” privés entouré de vignes, plantes aromatiques et palmiers.
Le plus spectaculaire des exemples sera sans doute aux portes de Paris, où le nouveau Château de Versailles des Airelles laissera le plaisir aux clients de dormir dans le palais tant apprécié pour ses jardins (2 000 hectares).
Une grande partie de l'expérience sera dirigé vers le végétal et donc ses espaces verts.
Quant au restaurant Alain Ducasse, il sera hébergé dans une orangerie vitrée, ce qui permettra de rester dans la contemplation des jardins extérieurs.

Les spas vont devenir extrêmement high-tech

Bien-être en réalité virtuelle, Bod Pods, Somadomes, vous n'avez aucune idée de ce que ces choses sont Vous allez le découvrir bientôt.
Ce dernier vient de faire ses débuts au Four Seasons Resort Oahu, où un dispositif ressemblant à un ovni, appelé Sensync, prétend faire un “reset” de votre cerveau en manipulant les cinq sens.
Au cours de ce voyage, un casque de réalité virtuelle vous emmènes sur des plages, des jardins zen ou bien dans l’espace tandis que la machine émet des stimulis sous forme d’odeurs et de sons en rapport avec l’environnement. Il simule aussi le vent et adapte sa température. Des données en temps réel sur votre rythme cardiaque et votre respiration sont prises en compte pour garantir que vous vous calmez.
D’autres pods autonomes existent mais ceux-ci se concentrent sur la méditation et la luminothérapie.
Certaines offres de spa seront de nature plus médicale.
Le Gstaad Palace aide ses clients à s'adapter aux hautes altitudes avant leur séjour de ski.
Cela consiste à respirer de l'air à teneur réduite en O2, comme le font les athlètes de haut niveau durant leur entraînement.
Au Four Seasons New York Downtown et au Dolder Grand à Zurich, les esthéticiennes utilisent les dernières technologies pour analyser l’élasticité et la pigmentation de votre peau, puis ces données sont envoyées à un centre de recherche pour créer votre prescription adapté à vos besoins (3 mois tout de même …).
Et si vous le souhaitez, il y a toujours possibilité de recevoir son massage régulier.

Les croisières deviennent plus vertes et plus petites

De nouvelles sociétés tentent de revoir notre façon de penser la croisière.
Ce courant prend la forme de petits bateaux, conçus davantage comme des résidences plutôt qu’une ville flottante.
Ces manières d’aborder ces voyages rendront plus facile la visite des endroits côtiers éloignés.
Et pour répondre à votre question, non, il ne s'agit pas de navires de 150 passagers déjà utilisés pour les croisières de luxe de certaines compagnies.
Nous parlons plutôt, de navires indépendants, comme par exemple le Guntu (ryokan flottant, 19 suites) au Japon, qui propose depuis son sushis bar, des vues contemplatives de la mer intérieure Seto.
Il y a aussi le HMS Gåssten, (réaménagement d’un ancien dragueur de mines suédois) qui a été transformé en base de luxe pour voyages de ski et vélo dans les Alpes Sunmore (Norvège).
De plus, de nouvelles normes, obligent les compagnies à réduire de façon conséquente leurs émissions ce qui rend ce mode de déplacement tout de suite plus intéressant.

Date de création : 2020-01-21
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2020