Fête du Citron à Menton : du côté des coulisses

La Fête du Citron à Menton est un événement unique au monde. La fréquentation est en constante augmentation, encore plus de 250 000 visiteurs se sont déplacés cette année. Mais la fête ne pourrait être si réussie sans le travail et les idées de l'office du tourisme. Gralon fait le point sur les coulisses d'un tel événement.


Toute la ville est mobilisée

Pendant des mois la Fête du Citron mobilise près de 300 intervenants qui fourniront plus de 20 000 heures de travail. L'équipe de choc se compose d'agrumiculteurs, jardiniers, dessinateurs, métallurgistes, etc. C'est une entreprise locale qui réalise les armatures métalliques des structures monumentales qu'ensuite le service Parcs & Jardins de la ville décore à la fois d'oranges et de citrons.
Au total, 500 000 élastiques auront été nécessaires et environ 145 tonnes d'agrumes participent à la fête.
La Fête du Citron est inscrite au programme de 6 000 professionnels du tourisme international.

Les maquettes avant les agrumes

La manifestation n'aurait pas autant de succès sans une parfaite synchronisation des différentes étapes. Après que les dessins aient été validés et les maquettes adoptées, la réalisation des structures métalliques peut commencer.
La première difficulté est de parvenir à réaliser des structures en acier à la fois solides, pour supporter le poids des fruits (3 à 4 tonnes pour un char) et souples pour épouser le mouvement du modèle. Ce qui explique les 15 tonnes d'acier doux utilisées. A cette tâche, trois à quatre personnes travaillent pendant cinq mois.
Dès le mois de décembre, le Centre Technique Municipal procède au montage des tribunes du corso et de la passerelle qui relie les deux parties du jardin de Biovès.

Des motifs et des chars fruités

De son côté, le service des Parcs & Jardins de la ville se charge d'aller en montagne ou dans l'arrière-pays pour récupérer tout le buis nécessaire au dessin des contours des motifs. C'est 70 m3 de buis qui sont tressés en guirlande ainsi chaque année.
Chaque chars et motifs sont recouverts de grillage où l'on accroche des citrons et oranges avec des élastiques de Taïwan assortis pour qu'ils soient les plus discrets possible. Dans le temps, les fruits étaient attachés avec du fil de fer. En 1960 c'est un jardinier qui a eu l'idée des élastiques, pensant à juste titre qu'ils abîmeraient beaucoup moins les fruits.
Il faut savoir que pour recouvrir 1 m² de grillage, 30 kg de fruits sont nécessaires, c'est-à-dire près de 200 citrons et oranges.

Quand la fête s'achève

Pendant les 20 jours que dure la Fête du Citron, 20 personnes sont mobilisées à l'assemblage des agrumes et s'occupent de renouveler chaque jour les fruits détériorés. Un fois le fête finie, le service des Parcs & Jardins a encore beaucoup à faire. C'est en à peine cinq jours que tout est démonté et que le jardin de Biovès retrouve toutes ses plantations.
Le bon plan : Après la manifestation, tous les agrumes sont vendus à prix très attractif à proximité du Palais de l'Europe. Avis aux amateurs de confitures, sirops, ...

Date de création : 2011-03-04
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2019