Fleurs : 5 choses à savoir sur la violette de Toulouse

Bien qu'on la surnomme la Ville Rose, Toulouse n'a pas pour emblème la rose... mais la violette ! La violette de Toulouse est une variété à part qui doit sa survie et sa notoriété actuelle à quelques passionnés. Voici 5 choses à savoir sur cette fleur au doux parfum.


1- Elle se reconnaît à ses fleurs doubles

La violette de Toulouse, qui est une variété particulière, appartient à la famille des Viola parmensis ou les violettes de Parme.
Elle se différencie des autres variétés de violettes par ses fleurs doubles aux nombreux pétales.
Elle peut en effet compter jusqu'à 40 pétales de couleur mauve, ourlés de blanc dans leur tiers inférieur.



Elle présente par ailleurs des feuilles luisantes et cordiformes (en forme de cœur) et pousse généralement en touffes.
Cette plante vivace ne produit pas de graines. Elle est donc multipliée par bouturage à partir de ses stolons.
Si vous souhaitez la cultiver, sachez qu'elle se plaît à l'ombre, dans une terre légère et qu'elle résiste bien au froid jusqu'à -5°C.

2- Elle symbolise l'amour

Alors que la Saint-Valentin approche, il faut aussi signaler que la violette en général et la violette de Toulouse en particulier symbolise l'amour dans le langage des fleurs ...
Parmi les nombreuses fleurs symboles d'amour elle exprime plus précisément un amour secret ou bien un amour timide et discret.
Comme le chantait si bien Luis Mariano, "L'amour est un bouquet de violettes", alors n'hésitez pas à offrir ces fleurettes le 14 février prochain.



3- Son origine est inconnue

On ne connaît pas bien l'origine de la violette de Toulouse. Cette variété serait apparue dans des cultures au nord de la Ville Rose en 1854.
Cultivée par les maraîchers sur une vingtaine d'hectares, elle connut dès lors un siècle de gloire et valut à ville le surnom de "Cité des violettes".
Il faut dire qu'à l'époque, cette petite fleur était le gagne-pain de plus de 600 producteurs toulousains.
Au plus fort de la production, jusqu'à 600.000 bouquets par an étaient exportés dans toute l'Europe.
Mais après un hiver 1956 très rigoureux, alors que cette culture était déjà sur le déclin, les producteurs disparurent peu à peu.
Il fallut attendre 1985 pour que la culture des violettes soit relancée à Toulouse, grâce à un ingénieur agronome appelé Adrien Roucolle.



4- Elle a été sauvée de l'oubli

En 1985, Adrien Roucolle décide de relancer la culture de la violette à Toulouse pour éviter l'extinction de cette variété.
Un conservatoire des plantes est alors créé pour sa sauvegarde. C'est ainsi que furent sauvés les plants de violette exploités aujourd'hui par une dizaine de producteurs locaux.
Ce conservatoire des plantes est suivi, en 1993, par la création de l'association Terre de Violettes, qui fédère des industriels, des producteurs et des passionnés.
Ensemble, ils lancent la Fête de la Violette et parviennent à redorer l'image de la violette toulousaine.
Aujourd'hui, cette variété est vendue en bouquet, mais aussi utilisée pour la création de parfums, de fleurs cristallisées, de bonbons et de bien d'autres gourmandises...
La violette de Toulouse est d'ailleurs une marque déposée.



5- Elle a sa propre fête à Toulouse

Chaque année, au début du mois de février, la ville de Toulouse organise la Fête de la Violette.
La célèbre place du Capitole rend hommage à cette fleur sous toutes ses formes : bouquets de fleurs fraîches, plants, parfum et savons, sirop et liqueur, thés, confitures, bonbons et friandises diverses...



Cette année, la 13e édition de la Fête de la violette est programmée les samedi 2 février et dimanche 3 février 2019 de 10h à 18h. L'entrée place du Capitole est gratuite.
Venez admirer la fleur emblématique de Toulouse ainsi que des violettes issues des quatre coins du monde.
En plus des stands de dégustation et de vente, vous pourrez aussi bénéficier de conseils en jardinage, participer à des ateliers de rempotage de stolons de violettes et de plantation de bulbes animés par les jardiniers municipaux.

Date de création : 2019-02-01
Auteur :

0 Avis

Pas encore d'avis.

Déposer un avis

CGU - Gralon - Confidentialité
Accéder au site complet
© Gralon 2011-2019